Accueil, Se cultiver

Cassina, 90 ans d’élégance et d’audace

CASSINA

Le célèbre éditeur de meubles italien Cassina fête cette année son 90ème anniversaire. Indissociable de l’histoire du design, la prestigieuse maison italienne, icône du Made in Italy, aujourd’hui détenue par le groupe Poltrona Frau, a édité parmi les plus célèbres pièces du design international du XXème siècle. Retour sur une saga hors du commun

C’est en région lombarde à Meda, au nord de Milan, en 1927, que les frères Cesare et Umberto Cassina fondent leur entreprise. Au départ de l’aventure, les deux entrepreneurs se spécialisent dans la production de mobilier pour l’aménagement de navires de croisières, ainsi que pour des hôtels et des restaurants haut de gamme. Historiquement, la ville de Meda est déjà connue pour produire des chaises. L’aîné, Umberto, s’occupe de la gestion administrative et financière de l’entreprise, laissant à son plus jeune frère le volet créatif et productif de l’entreprise.

La maison fabrique du mobilier en bois de facture classique. Il faut attendre le début des années 50 pour voir l’entreprise familiale nouer des liens avec les designers italiens. Gio Ponti (1891-1979), le célèbre architecte et designer, créateur de la revue Domus entame alors une collaboration avec les frères Cassina. Une rencontre marquée par la réalisation de modèles de chaises élégantes, comme le modèle 646 dit Leggera de 1952 et la Superleggera (modèle 699) de 1957, une pièce iconique très recherchée.

Chaises Leggera, Gio Ponti, Cassina, 1952

Chaises Leggera, Gio Ponti, Cassina, 1952

Deuxième rencontre capitale pour Cassina, celle avec Vico Magistretti, grand talent du design italien de l’après-guerre, également architecte, et qui recherche la simplicité dans ses pièces. Libre, cultivé et de son époque, Vico Magistretti va imprimer pendant deux décennies le style raffiné et élégant de l’éditeur italien.

Ensemble de 4 chaises Carimate, design Vico Magistretti pour Cassina, 1960

Ensemble de 4 chaises Carimate, design Vico Magistretti pour Cassina, 1960

Pour autant, si les frères Cassina ont l’intelligence d’éditer les créations de figures tutélaires du design italien comme Gio Ponti, qui tient officieusement le rôle de directeur artistique de la maison, et Vico Magistretti, ils restent attentifs aux évolutions techniques et sociétales de l’époque qui agitent leur milieu. C’est pourquoi, en 1961, ils font rentrer Francesco Binfaré (1939), un profil atypique avec une vision créative et expérimentale du design. Sous son impulsion, progressivement, Cassina réputée pour la qualité et le raffinement de ses meubles en bois, intègre dans sa production les nouveaux matériaux de l’époque, en particulier l’utilisation du polyuréthane expansé, qui, utilisé sous forme de mousse, révolutionne le design industriel de l’époque. En 1966, Francesco Binfaré se voit confier le Centre Cesare Cassina – Centro Ricerche -, un laboratoire pour la recherche sur le design, sponsorisé par Cassina et par C&B Italia (Cassina e Busnelli, autre entité du groupe qui deviendra indépendant sous le nom de B&B). Cesare Cassina et Francesco Binfaré comprennent alors les aspirations et les valeurs nouvelles de la société des années 60. Leur laboratoire sera le terrain de jeu idéal pour les exprimer. En 1972, à l’occasion de l’exposition du MoMA devenue culte, Italy : The New Domestic Landcape , Binfaré avec l’aide de l’architecte Mario Bellini expose un concept car d’un nouveau genre : le Kar-a-Sutra, monospace roulant aménagé pour y vivre, le parfait combi hippie !

Kar-aSutra, Mario Bellini et le Centre de Recherches Cassina, 1972

Kar-aSutra, Mario Bellini et le Centre de Recherches Cassina, 1972

Le Kar-a-Sutra, prototype roulant présenté au MoMA en 1972. Conception Mario Bellini et le Centre de Recherches Cassina

Le Kar-a-Sutra, prototype roulant présenté au MoMA en 1972. Conception Mario Bellini et le Centre de Recherches Cassina

Une autre étape importante dans les années 60 marque l’aventure Cassina. En 1964, Cesare Cassina, avec l’entrepreneur italien Dino Gavina qui ont donné naissance deux ans plus tôt à l’éditeur italien spécialisé dans les luminaires, Flos, décident d’inscrire au catalogue de la maison, les grands classiques du design moderne. Ils contactent alors Le Corbusier  et acquièrent des droits pour éditer des modèles du grand maître suisse. En 1965, année du décès de Le Corbusier, la collection culte de Cassina : « Cassina I Maestri » – Cassina et les maîtres – prend forme avec une première collection de quatre pièces. La chaise longue LC4, une pièce culte du design moderne y figure.

Chaise Lounge Cassina LC4, design : Le Corbusier, Perriand et Jeanneret, 1930. Editée chez Cassina officiellement en 1965. La chaise est toujours éditée chez Cassina, dans la fameuse collection Cassina I Maestri

Chaise Lounge Cassina LC4, design : Le Corbusier, Perriand et Jeanneret, 1930. Editée chez Cassina officiellement en 1965. La chaise est toujours éditée chez Cassina, dans la fameuse collection Cassina I Maestri

En quelques années, Cassina va acquérir les droits d’édition des grands noms du design du XXème siècle et notamment : Gerrit Thomas Rietveld, Frank Lloyd Wright et plus tard, dans les années 2000 : Charlotte Perriand  et Franco Albini. La collection des maîtres contribue encore et toujours à la renommée de Cassina. Surtout, en élaborant des process techniques rigoureux pour fabriquer des pièces historiques et prestigieuses, Cassina assoit sa réputation d’éditeur remarquable. L’année 1979 marque la fin d’un cycle. Cesare Cassina, l’architecte de la réussite de Cassina dans le monde du design décède, ainsi que Gio Ponti. Le plus jeune des frères Cassina aura réussi à tisser des liens d’amitié et de confiance avec les plus grands créateurs du design, comme par exemple avec Mario Bellini et Gaetano Pesce dont il était très proche.

Siège 401 Break, Mario Bellini, 1976, Cassina

Siège 401 Break, Mario Bellini, 1976, Cassina

Mario Bellini, Table La Basilica, 1977, Cassina

Mario Bellini, Table La Basilica, 1977, Cassina

Fauteuil Sit Down pour Cassina, 1975, design Gaetano Pesce. Une pièce d'une forme étonnante au goût pop

Fauteuil Sit Down pour Cassina, 1975, design Gaetano Pesce. Une pièce d’une forme étonnante au goût pop

Après une période de transition dans les années 80 et 90, c’est l’enfant terrible du design français, Philippe Starck, qui réveille la belle endormie à la fin du siècle dernier. À sa suite, des créateurs redécouvrent l’incroyable patrimoine culturel et scientifique de la grande maison et son savoir-faire. Aujourd’hui, les plus grands noms du design et de l’architecture collaborent avec Cassina : Konstantin Grcic, Rodolfo Dordoni, Jean Nouvel, Piero Lissoni, Jaime Hayon, Ora ïto, Ronan & Erwan Bouroullec, etc… Sous la direction artistique de Patricia Uquiola, Cassina continue d’écrire sa légende…

Ecrit par François Boutard