Se cultiver

Chaise Eames : reconnaitre et acheter une originale

Charles et Ray Eames

La chaise Eames est une véritable icône du XXème siècle qui figure parmi les best-sellers du mobilier vintage. Dans cet article vous découvrirez son histoire, les différents modèles et éditions, et comment reconnaitre les copies des originales ! Au sommaire :

  1. Charles & Ray Eames, un couple de designers mythiques
  2. Les origines de la chaise Eames
  3. Comment reconnaitre une véritable chaise Eames ?
  4. Les différents modèles disponibles
  5. Les différentes éditions
  6. Les chaises Eames semi-originales
  7. La palette de couleurs
  8. Les tarifs des chaises Eames

Et pour savoir où trouver des centaines de chaises Eames originales, consultez le site Design Market et la rubrique dédiée aux chaises Eames.
 

 

Charles & Ray Eames, un couple de designers mythiques 

Charles Eames est né en 1907 à Saint-Louis, aux Etats-Unis. Il étudie l’architecture à l’Université de Washington et décide en 1930 d’ouvrir son propre cabinet (d’architecture et design) avec Charles Gray bien que ses études ne soient pas terminées. En 1938, il décide de reprendre et de terminer ses études d’architecture à l’Académie des Arts de Cranbrook. Par la suite, il enseignera le design industriel au sein de cette même école.

Durant les années suivantes, Charles Eames rencontre Eero Saarinen, et en 1940 ils remportent ensemble le premier prix du concours « Organic Design in Home Furnishings » organisé par le Museum of Modern Art de New York.

Ray Eames est née en 1912 à Sacramento, USA. Elle étudie la peinture durant plusieurs années au sein de différentes écoles. En 1937, elle est l’une des artistes abstraites américaines exposées au Riverside Museum de New York. Trois ans plus tard, elle s’inscrit à l’Académie des Arts de Cranbrook où elle rencontre Charles Eames. Elle deviendra sa femme en 1941. Cette année signe également le commencement de leur collaboration professionnelle. Durant toute leur vie, le couple travaillera ensemble avec une philosophie commune récurrente : associer le fonctionnel et la créativité.

La société « Herman Miller Furniture Company », et notamment son créateur J.D. De Pree, s’intéresse rapidement aux créations du couple et décide par conséquent d’acheter les droits de production. Depuis 1966, le réseau de distribution des chaises Eames est composé de 150 professionnels. Ils sont présents dans de nombreux pays : au Canada, en Amérique du Sud et en Amérique centrale, en Europe, au Japon, au Proche Orient, en Australie et dans les pays Scandinaves. Le réseau s’est étendu en 1969 et a permis à la Grande-Bretagne de bénéficier de la distribution des chaises Eames. A partir de 1970, de nouveaux sites de production se sont implantés en Angleterre, puis en France au milieu des années 80. Parallèlement à cela, la compagnie a continué sa progression en Australie, en Corée et en Malaisie.

Charles et Ray Eames sont aujourd’hui considérés parmi les designers les plus influents du XXème siècle grâce à une vision révolutionnaire tant dans les formes qu’ils ont imaginées que dans les matières utilisées, la chaise Eames en étant la digne représentante. Ils laissent derrière eux une empreinte qui influence encore aujourd’hui les jeunes designers contemporains du monde entier.

 

Une présentation du travail de Charles & Ray Eames par leur petit-fils Demetrios.
 

Les origines de la chaise Eames

En 1948, dans le cadre du concours « International competition for Low Cost Furniture Design » du Musée d’Art Moderne de New-York (MOMA), Charles et Ray Eames font équipe avec la UCLA School of Engineering. Organisée pour répondre au besoin d’après-guerre en équipements pour les foyers américains de classes moyennes, la compétition attire 2 500 designers américains et 500 européens. Le couple Eames présente la Fiberglass Chair, un ovni tout droit sorti de l’espace qui retient l’attention du jury et lui valut la seconde place ex æquo du concours.

En 1949, les Eames contactent la firme Zenith Plastics de Gardena, Californie, pour la réalisation d’un prototype en fibre de verre cette fois, matériau qu’avait développé la firme pour la fabrication de coupoles de protection de radars pendant la guerre. Après quelques nuits blanches passées à l’usine Zenith Plastics avec Irv Green, les Eames arrivent enfin à une coque moulée qui comble leur besoin et remplissent l’objectif qu’ils s’étaient fixés : pouvoir fabriquer en grande série une chaise moulée compacte, à un prix accessible par l’américain moyen.  La « Eames Plastic Chair » était née, composée d’une coque en fibre de verre, matériau si particulier pour l’époque et qui présentait non seulement une solidité à toute épreuve mais une esthétique unique et moderne.

Herman Miller commanda 2000 exemplaires de cette chaise, et les mit en vente en 1950, déclinée en 11 couleurs d’origine composant la première collection.

 

Comment reconnaître une véritable chaise Eames ?

Il existe de nombreux sites web proposant des copies des chaises Eames à des tarifs très faibles, allant de 50 à 150€. Autant se le dire, si le tarif est trop faible, c’est qu’il s’agit de copie…il n’y a pas de miracle !

Ces copies proposent une qualité de fabrication souvent médiocre, parfois acceptable et dans tous les cas bien inférieure aux chaises Eames originales ou semi-originales. Evidemment elles ne procurent aucunement l’intérêt et le charme d’une pièce authentique d’un grand designer tel que Charles Eames, et n’auront que peu de valeur à la revente (oui, il faut penser à cela aussi).

Certains sites n’hésitent pas à jouer sur les mots afin de tromper sur l’origine du modèle, mais seuls certains critères associés permettent d’authentifier une chaise Eames d’époque :

  • La fibre visible dans la coque: les 1ères éditions surtout, mais les suivantes aussi dans une moindre proportion, présentent une coque en fibre de verre avec une densité de fibre plus ou moins importante (les 1ères éditions sont faites de grosses fibres très denses). On doit pouvoir observer très distinctement les branches de la fibre, c’est un élément distinctif essentiel.
  • La couleur de la coque : il existe 27 couleurs originales qui sont un élément supplémentaire pour attester de l’époque et de l’authenticité d’une chaise Eames
  • La présence d’une étiquette et/ou d’une marque gravée au-dessous de l’assise. Cet élément n’est plus toujours visible, car effacé par le temps, mais lorsqu’il est disponible il permet de déterminer l’époque et la provenance d’une chaise Eames avec précision…

 

Les différents modèles de chaises Eames

Il existe différents modèles de chaises Eames définis principalement autour de deux coques plastiques (un fauteuil et une chaise) de différents coloris et équipés de piétements divers et variés. Les plus répandus sont :

DSR (Dining Sidechair Rod base)                                                          DSS (Dining Sidechair Stackable)DSR EamesDSS Eames
DSX (Dining Sidechair X-base)                                                          DSW (Dining Sidechair Wooden base) DSX EamesDSW Eames
DAR (Dining Armchair Rod base)                                                        DAX (Dining Armchair X-base) 
DAR EamesDAX Eames
DAW (Dining Armchair Wooden base)                                                       LAR (Lounge Armchair Rod base) 
DAW EamesLAR eames
RAR (Rocking Armchair Rod)                                                        DKR (Dining K-Wire Rod base)

RAR eamesDKR Eames

DKX (Dining K-Wire X-base)                                                        RKR (Rocking K-Wire Rod base)
DKX EamesRKR Eames

A noter qu’il existe d’autres modèles, avec piètements sur roulettes notamment, que nous n’avons pas évoqué ici.

 

Les différentes éditions

On rappelle que lorsque le design d’une chaise est conçu, vient ensuite l’étape de fabrication/production, qui est confiée à un sous-traitant pour le compte de la marque. Herman Miller a ainsi confié la production de la chaise Eames à différents fabricants au cours du 20e siècle. Petit résumé.

 

1950 à 1953 – Zenith Plastics (Gardena, Californie, USA):

Zenith Plastics était la première entreprise à produire la chaise Eames, elles étaient déjà distribuées par Herman Miller. Un marquage n’est pas toujours présent, et l’étiquette se présente sous la forme d’un damier à 4 carreaux comme ici :

 

zenith plastics

A noter qu’il existe également des éditions avec une étiquette Zenith Plastics à deux carreaux du haut seulement. Dans tous les cas, les éditions Zenith sont reconnaissables par leurs larges shockmounts et la coque cerclée d’un contour très particulier en corde, ou “rope edge” (corde de chanvre au niveau des arêtes de l’assise). Ces modèles sont très rares et très recherchés puisqu’ils sont issus d’une fabrication artisanale.

 

1953 – Zenith Plastics, 2e génération (Gardena, Californie, USA):

Zenith Plastics a produit durant quelques mois en 1953 une deuxième génération de chaises Eames, sans « rope edge », avec une étiquette rouge rectangulaire et le nom Herman Miller.

Certaines éditions Zenith ou post Zenith font parfois apparaitre un “Z” entouré de trois points sur les coques.

 

1953 à 1957 – Transitional chairs (USA)

Herman Miller externalise sa production auprès de deux usines : Summit Plastics et Cincinnati Milacron. Les chaises Eames provenant de ces deux fabricants sont reconnaissables par une étiquette détaillant les brevets, l’origine et la date. Ces modèles sont nommés les « Transitional Chairs ».

 

1953 à 1970 – Cincinnati Milacron (Cincinatti, Ohio, USA)

Les chaises de cette époque présentent un logo caractéristique composé du logo Herman Miller embossé, et d’un « C » comportant une étoile en son centre.

 

milacron eames

 

1953 à 1972 – Summit Plastics (Kalamazoo, Michigan, USA)

Le logo Herman Miller apparaît plus distinctement, il est directement moulé dans la fibre. Des étiquettes peuvent également être présentes. Ces éditions présentent, au dos de la coque, un « S » entouré ou non. On trouve aussi parfois un logo comportant deux triangles superposés.

 

summit plastics eames

A noter : il existe certaines éditions américaines sur lesquelles le logo est en forme de flamme.

 

1959 à 1972 – Herman Miller & Mobilier international (Tours, France)

A partir de 1959, l’entreprise française Mobilier International obtient les droits exclusifs pour distribuer les chaises Herman Miller en France. En 1964, Mobilier International commence à produire les chaises en résine de fibre de verre dans ses propres usines de Tours. Ci-dessous quelques exemples des étiquettes de Mobilier International.

 

mobilier international eames

 

1972 à 1989 – Herman Miller & Vitra (Weil am Rhein, Allemagne)

 

En 1972, la famille Fehlbaum déjà amie de longue date de Charles Eames et de Vitra décroche les licences Herman Miller pour le marché européen. Il faut alors construire une unité de fabrication.

Elle sera construite sur un terrain appartenant à la famille Fehlbaum, à Weil-am-Rhein en Allemagne. Jusqu’en 1989, les coques seront reconnaissables par les signes M et/ou V directement moulés dans la fibre.

 

hermann miller vitra

 

Au cours des années 70, il est également possible de trouver des étiquettes comme celle-ci :

zooland michigan eames

Elle indique le lieu de production de la chaise (Michigan, siège mondial d’Herman Miller).

 

Les chaises Eames des années 90

Herman Miller est à nouveau inscrit dans la coque, comme l’exemple ci-dessous :

hermann miller 1990

 

En 1993, Herman Miller et Vitra ont arrêté la fabrication des chaises Eames en fibre de verre pour des raisons écologiques.

Au  début des années 2000, la production des chaises a pu reprendre grâce au propylène (plastique ABS), matériau recyclable donc plus écologique. Il est utilisé pour la fabrication. Cependant, Vitra devrait prochainement remettre sur le marché Européen des coques en fibre de verre, proches des éditions originales, même si la fibre de l’époque sera sans doute difficilement imitable.

 

Modernica produit également les chaises Eames, les droits étant tombés dans le domaine public depuis 2006 aux Etats-Unis (pas en Europe !). La marque utilise la fibre de verre pour les coques des chaises. La légitimité de Modernica est ardemment contestée par les puristes et afficionados puisque ces pièces ne sont pas des Herman Miller officielles, bien que leur qualité soit reconnue et le design identique. Mais ceci est une question qui relève de l’appréciation de chacun…

 

Les chaises semi-originales

Afin qu’une chaise Eames soit considérée comme originale, la coque, les shock mounts (fixations en caoutchouc sous l’assise), le piétement et les vis doivent impérativement être d’époque. Il est rare aujourd’hui d’acquérir une telle pièce tant ce type de bien entièrement d’origine est rare.

 

Les chaises Eames semi-originales sont les plus fréquentes sur le marché des chaises Eames.  La coque est d’époque (donc en fibre de verre) toutefois le piétement a été remplacé par un piétement neuf. L’avantage principal de ces modèles est leur coût d’acquisition plus abordable, tout en bénéficiant de piétements plus hauts et donc plus cohérents avec les standards actuels. Cependant, une chaise Eames semi-originale peut perdre de son intérêt aux yeux des collectionneurs  et afficionados, et la valeur de marché est donc moins importante qu’une chaise entièrement d’origine.  Les coques utilisées pour ces pièces semi-originales sont souvent celles des DSX ou DSS. A l’origine, les DSS disposaient de shock mounts écartés appelés « wide » par opposition aux « narrow » qui sont plus étroits. A l’origine, la base utilisée pour les DSS était la « Scholastic » par opposition à la base Dowel ou Eiffel. Aujourd’hui, il est possible de trouver des modèles DSS « wide » possédant une base Dowel ou Eiffel. Pour un fin connaisseur, ce type de montage est une hérésie puisqu’il ne respecte pas l’histoire des chaises, mais chacun appréciera.

 

La palette de couleurs

Les premières Plastic Chairs étaient à l’origine disponibles en onze couleurs  (Greige, Navy Blue, Lemon Yellow, Olive Green, Red orange, etc.). Au fil des éditions, de nouvelles couleurs sont apparues, pour arriver au nombre de vint-sept dans le catalogue Herman Miller. Certains coloris sont très rares et particulièrement recherchés. De plus, ils permettent d’attester qu’une chaise est une ancienne édition. Voici les 27 couleurs d’origine (11+16) :

 

herman miller eames couleurs

Depuis 1993 Vitra réédite la chaise Eames, mais en plastique ABS. Cette collection s’est accompagnée de nouvelles couleurs plus contemporaines au fil du temps, pour arriver à la palette suivante :

new eames vitra colors

 

 

Le prix d’une chaise Eames

Le tarif d’une chaise Eames est très variable et dépend de beaucoup de choses, il n’y a donc pas de tarif unique et standard.

Les prix varient selon le modèle, son édition, son ancienneté, sa couleur, son état de conservation et son piétement d’origine ou non. Les tarifs s’échelonnent donc entre 150€ pour une chaise basique et récente type DSX années 90 jusqu’à plusieurs milliers d’Euros pour les pièces rares et anciennes type RAR 1ères édition Zenith avec rope edge et piètement d’origine.

Et pour savoir où trouver des centaines de chaises Eames originales, consultez le site Design Market et la rubrique dédiée aux chaises Eames.
 

A noter : ces indications tarifaires concernent le marché Français, car selon les pays les tarifs sont très variables (les meilleurs tarifs étant aux Etats-Unis bien sûr et plus proche de nous en Belgique ou aux Pays-bas).