Se cultiver

Fauteuil vintage : Son histoire et ses icônes

fauteuilvintage-histoireicones

Les fauteuils vintage connaissent un succès grandissant ces dernières années. Ils viennent apporter une touche d’histoire et un supplément d’âme à une décoration d’intérieure contemporaine et standardisée. Âgés d’au moins 20 ans, ils sont les témoins des revendications de leurs époques, des enjeux et des espoirs d’une société passée. Focus sur le fauteuil vintage des années 40, 50, 60 et 70.

 

Les années 40 : La rencontre de l’esthétisme et de l’utile
Les années 50 : Sculpturalité et pureté
Les années 60 : Un besoin de liberté
Les années 70 : Une quête de modernité
Reconnaître un fauteuil vintage

 

Les années 40 : La rencontre de l’esthétisme et de l’utile

Volontairement, nous avons choisi d’aborder les aspects du fauteuil vintage à partir des années 40 et de style « modern design » (nous ne parlerons pas ici des styles Art-déco , Art nouveau, etc. encore influents dans les années 40).

Ces années sont caractérisées par un fait majeur de l’histoire : la seconde guerre mondiale. Le contexte économique et social est donc complexe. La volonté et le besoin de reconstruction marquent la seconde moitié de la décennie. Dans ce contexte particulier, de grands designers émergent et tentent de retranscrire dans leurs créations, et notamment leurs fauteuils, les revendications et nécessités de l’époque. En 1940, le Museum Of Modern Art de New-York (MOMA) organise le concours « The organic design in home furniture ». A travers cet événement, le musée souhaite mettre en lumière de nouveaux talents ayant à cœur de créer des meubles beaux et utiles à la fois. Eero Saarinen et Charles Eames proposeront ensemble plusieurs pièces dont l’Organic Chair.

organic-chair-1940

Organic Chair 1940 (Source : Vitra)

 

A l’époque, seul un visuel particulièrement réaliste du prototype est présenté. Dix ans seront nécessaires pour que le fauteuil soit produit et commercialisé par Vitra. Les formes sont fluides, épurées et organiques, les matières sont légères et non superflues. Ces caractéristiques permettent de proposer un confort optimal grâce à une coque idéale pour épouser les points de contact du corps. De l’autre côté de l’Atlantique, plus particulièrement en France, Jean Prouvé rencontre un vif succès notamment avec le fauteuil Visiteur (1942).

metropole-visiteur-fauteuil

Fauteuil Visiteur 1942 (Source : Galerie Patrick Seguin)

 

Cette pièce particulièrement confortable grâce à ses coussins amovibles est fonctionnelle mais aussi esthétique et appelle à la convivialité. En Allemagne, l’école du Bauhaus voit égelement l’émergence de nombreux fauteuils sous l’influence du style « moderniste ».

 

Suite à la Seconde Guerre Mondiale, l’Europe fait face à une grande pénurie au niveau industriel et ne peut bénéficier des mêmes ressources qu’il est possible de trouver aux Etats-Unis. Les designers utiliseront donc des matériaux facilement disponibles. Une véritable démarche autour du design marque le fauteuil  vintage des années 40. Les designers européens étaient animés par la conviction que la relève des pays du continent ne pouvait se faire que par l’exportation. De très belles pièces ont été créées durant cette période, on pense par exemple à :

Jean Royère et les Fauteuils Boules (1947)

Fauteuil Boule

Fauteuil boule (Source : Sotheby’s France / Art digital Studio)

 

Hans Wegner  et le Modèle CH27 (1949)

HansWegner-fauteuilCH27

Fauteuil CH27 (Source : Fourspace)

 

Les designers italiens ont particulièrement brillé en créant des fauteuils vintage élégants mais également confortables (rembourrage en caoutchouc mousse de la société Pirelli). Ils sont le point de départ de l’approche sculpturale.

Carlo Mollino et le fauteuil Ardea (1944)

fauteuil_zanotta_ardea

Fauteuil Ardea (Source : architonic)

 

Voir tous les fauteuils des années 40

 

Les années 50 : Sculpturalité et pureté

La société des années 50 est bercée par l’American way of life : une vie idéalisée dans un intérieur chaleureux. Ces années sont le début de la société de consommation et de l’avènement de la production de meubles en série.  Les fauteuils vintage de cette décennie sont le prolongement de la démarche sculpturale de la fin des années 40 apparue en Italie. Les techniques et matériaux ont connu de grandes avancées au début des années 50. Le thermoplastique, l’acier, l’aluminium ou encore le formica sont donc très présents dans un fauteuil vintage des années 50. Ces améliorations techniques ont permis de voir apparaître des fauteuils fonctionnels aux lignes épurées et modernes. Les pieds sont d’une grande finesse, la couleur est plus présente et plus vive. Le style des fauteuils design des années 50 est le reflet d’une société joyeuse souhaitant une décoration cosy.

De grands noms du design créent durant cette période des fauteuils devenus mythiques :

Verner Panton

Verner Panton, designer danois, a créé de nombreux fauteuils. Les premiers datent des années 50, avec notamment le célèbre Bachelor. Destiné aux jeunes publics, ce fauteuil a su séduire puisque facilement démontable. Le Modèle C1 s’est démarqué par sa géométrie. A l’origine, le pied était en forme de cône toutefois cette variante du modèle est très rare.

fauteuilbachelor-fauteuilC1

Fauteuil Bachelor, 1956 (source : architonic)          Fauteuil Modèle  C1 1959 (Source : Vitra)

 

Hans Wegner

Hans Wegner est un grand nom parmi les designers de sièges du 20e siècle. Le fauteuil Teddy Bear tient son nom du conte pour enfants Boucle d’or et les trois ours. Il est réputé pour son excellent confort. Le fauteuil Sawbuck est caractéristique du design danois par sa grande modernité. Il réunit à la fois la qualité, le confort et le fonctionnalisme.

teddybear-sawbuck

Fauteuil Teddy Bear 1951 (Source : architonic)    Fauteuil Sawbuck modèle CH28 1951 (Source : Lauritz)

 

Arne Jacobsen

Arne Jacobsen, designer et architecte danois est l’un des représentants du mouvement fonctionnaliste. Il crée en 1957 le fauteuil Egg, une pièce mythique grâce à un design original et novateur. La Egg Chair traverse les époques et le temps tant son design est avant-gardiste et tant sa robustesse est réputée.  Le fauteuil Swan, créé la même année, a été conçu pour le Royal Hôtel à Copenhague, lieu construit par Jacobsen. Il fait également preuve d’un grand confort et d’originalité.

Ces deux fauteuils présentent des courbes et non des lignes droites ce qui est visionnaire pour l’époque.

eggchair-fauteuilswan

Fauteuil Egg 1957-1958                                                           Fauteuil Swan, 1957

 

Pierre Paulin

Pierre Paulin, designer français, est célèbre pour son travail autour des sièges et des matières employées lors de la conception des fauteuils.Le modèle Oyster arbore des pieds particulièrement fins qui laissent penser que la coque flotte. Ce déséquilibre crée un ensemble particulièrement esthétique et élégant.

oyster-fauteuil

Fauteuil Oyster modèle 1954 (Source : architonic)

 

Lina Bo Bardi fauteuil

Architecte italienne et proche du designer Gio Ponti, Lina Bo Bardi a rencontré un très vif succès au Brésil, son pays d’adoption. Le fauteuil Bowl est sa création la plus connue. Les pieds sont fins, la coque ronde et confortable est conçue de manière à pouvoir effectuer des rotations, à la convenance de la personne assise.

BOWL-fauteuil

Bowl 1956 (Source : barbisbowlchair)

 

Marco Zanuso

Marco Zanuso, designer italien a créé en 1951 le fauteuil Senior. Ce modèle est très innovant : il contient de la mousse de latex et non des ressorts. Cela a permis au designer de concevoir un fauteuil aux lignes audacieuses.

fauteuillady-fauteuilsenior

Fauteuil Senior 1951                                   Fauteuil Lady 1951

 

Gio Ponti

Gio Ponti est également un designer italien réputé pour sa vision innovante. Les courbes et formes visionnaires de ce fauteuil ont fait du Distex l’un des plus grands succès de Ponti et Cassina. Intemporel, il séduit toujours autant au fil des époques.

fauteuildistex

Fauteuil Distex, 1953 (Source : architonic)

 

Charles & Ray Eames

 Charles et Ray Eames sont célèbres pour leur « plastic chairs », chaises en fibre de verre (LIEN article) et pour les nombreux sièges aux formes modernes et au confort certain. Les modèles Aluminium ont vu le jour après trois années de travail. Ce fauteuil est utilisé au sein de bureaux, pourtant il est intéressant de savoir qu’à l’origine, il a été pensé pour un usage en extérieur. Le couple Eames voulait en effet palier au manque de mobilier à destination des jardins.

fauteuilscharleseames-rar

Aluminium Chair modèle EA104 Eames 1958 (source : vitra)       Fauteuil RAR édition Zenith 1950

 

Voir tous les fauteuils des années 50

 

Les années 60 : Un besoin de liberté

Les sixties sont les années « liberté ». La jeunesse de l’époque ne se sent plus en phase avec les valeurs promulguées par les années précédentes. Les designers veulent briser les codes du design et lutter contre les valeurs conservatrices. L’envie d’expérimenter de nouvelles formes et de nouvelles matières est traduite dans chacun des fauteuils créés durant les années 60. Ils sont innovants par leur approche : l’assise perd quelques centimètres afin de donner une posture plus détendue à la personne assise. Les formes sont fantaisistes et répondent aux besoins de la jeunesse de l’époque de pouvoir changer de fauteuil au gré de ses envies.

Pierre Paulin

Comme son nom l’indique, le fauteuil Concorde a été pensé pour décorer le lounge Air France pour les vols Concorde à l’aéroport Charles-de-Gaulle. Ce fauteuil vintage a rencontré un vif succès puisque particulièrement confortable. Il offrait aux clients d’Air France un réel moment de détente avant d’embarquer dans le Concorde. Ce fut le début d’une série d’autres fauteuils à destination des lieux publics, comme le musée du Louvre par exemple.

pierrepaulin-fauteuils

Fauteuil Concorde 1966               Fauteuil Mushroom 1963                   Fauteuil Slice

 

 Eero Aarnio

Le fauteuil Bulle d’Eero Aarnio est captivant par son innovation : une bulle suspendue. Conçu en verre acrylique et acier, ce fauteuil offre à son utilisateur une perception de la lumière unique. Le fauteuil Bulle est aujourd’hui encore une pièce mythique.

 

fauteuil-ball-chair-turquoise-eero-aarnio-années-60

Fauteuil Ball 1963

 

Rossi Molinari

Le fauteuil Toy du designer Rossi Molinari est également un fauteuil représentatif du style pop et insouciant des années 60 par ses formes et ses matières. Il est en effet lui aussi créé en verre acrylique.

Fauteuil Toy 1968

Fauteuil Toy 1968 (Source : chair blog)

 

Jean-Pierre Laporte

Le fauteuil Girolle porte son nom de la forme qu’il inspire. Créé en polyester et fibre de verre, il incarne la volonté des designers des années 60 d’innover par le style et de répondre à l’esprit léger qui anime la jeunesse de l’époque.

fauteuilgirolle

Fauteuil Girolle 1969 (Source : Galerie utopie)

 

Joe Colombo

Joe Colombo est un designer italien ayant conçu de nombreux fauteuils dont le modèle Superleggera. Très ergonomique grâce à ses composantes (Noyer, PVC, rembourrage en mousse et cuir), son design est réellement surprenant.  Ce fauteuil est une pièce légendaire des années 60.

joecolombo

Fauteuil Superleggera, 1964 (Source : architonik)          Fauteuil Elda, 1965

 

Voir tous les fauteuils des années 60

 

Les années 70 : Une quête de modernité

Les années 70 s’inscrivent dans la parfaite continuité du désir des designers des années 60 de proposer des fauteuils en rupture avec le fonctionnalisme. Ce sont les années de l’expérimentation et de la quête de modernité. En 1972 l’exposition « Italy : The New Domestic Landscape » a lieu au MoMA. Elle est révélatrice d’un nouveau mode de pensée des designers lors de la conception des fauteuils : ils ne doivent plus seulement répondre à des attentes liées à l’esthétisme et la bonne conception mais également être pensés en fonction de l’usage.

De véritables expérimentations ont vu le jour. Les formes des fauteuils sont rondes, les couleurs acidulées voire même psychédéliques. Ces créations ont su séduire les passionnés de design qui ont ainsi exprimé un fort mécontentement lorsque les fauteuils ont regagné en sobriété suite à la grande crise de 1973.

Gruppo G14

Gianfranco Facchetti, Umberto Orsoni, Gianni Pareschi, Giuseppe Pensotti et Roberto Ubaldi fondent ensemble le groupe de design Gruppo G14. Le fauteuil Fiocco est un modèle qui traduit la recherche expérimentale des designers de l’époque.

fauteuil-fiocco-gruppo-g14-années-70

Fauteuil Fiocco 1970

 

Studio 65

 Le fauteuil Attica conçu par le Studio 65 évoque les colonnes et l’architecture classique. Fauteuil amusant et original, il est lui aussi symbolique de l’esprit pop qui animait les designers des années 70.

studio65

Siège Capitello 1971                Fauteuil Attica 1972 (Source : architonic)

 

Pierre Vandel

Pierre Vandel est un designer français. Il crée au début des années 70 le fauteuil Vertèbres. En acier et cuir, il est imposant et rappelle l’ossature du dos. Original et particulier, il sait séduire les amateurs de fauteuil vintage des années 70.

pierre-vandel-vertèbre,-paire-de-fauteuils

Fauteuil Vertèbres 1970     (Source : artnet)

 

Verner Panton

La gamme de fauteuils Système pensée par Panton a séduit les particuliers et les professionnels. On le trouve aussi bien au sein des foyers qu’au sein des bureaux. Panton a proposé une gamme large composée de nombreuses propositions de garnitures.

fauteuilsysteme-vernerpanton

Fauteuil Système 1-2-3 1973 (Source : architonic)

 

Voir tous les fauteuils des années 70

 

Reconnaître un fauteuil vintage

 

Rééditions

Le fauteuil vintage, qu’il soit des années 40, 50, 60 ou 70, séduit par son authenticité, son originalité et son histoire. De grands éditeurs produisent à nouveaux les grandes pièces phares de ces années. Une fois les droits de reproduction achetés, il est possible pour eux de fabriquer un fauteuil répondant exactement aux critères du designer original. Les fauteuils réédités sont de grande qualité et procurent le confort promis.

Inspirations et copies

En surfant sur internet, il est facile de rencontrer des sites marchands proposant des fauteuils inspirés directement des créations de l’époque. Attention, il ne s’agit pas de rééditions, mais de copies. D’ailleurs, la loi exige que la mention « inspiré de » figure de manière claire.  La qualité et le confort seront cependant bien moindres en comparaison d’une édition originale ou même d’une réédition et la valeur à la revente quasi nulle.

Certains sites ne tiennent pas compte des règles en vigueur et vendent en ligne des pièces copiées, sans mention légale, générant ainsi la confusion dans l’esprit des internautes et passionnés. Le meilleur signe qui laisse présager une tromperie est le prix, très inférieur au modèle d’origine. Les matières utilisées sont bien moins nobles et donnent un indice sur le caractère peu authentique des pièces proposées.

 

Nous vous invitons à lire « 1000 chairs » aux éditions Taschen, par Charlotte et Peter Fiell, afin de découvrir un large panorama de fauteuils vintage du 20e siècle.