Accueil

Petite histoire du design made in USA

cover

L’histoire du design est étroitement liée à celle de la révolution industrielle qui a suivi la Grande guerre. La production mécanisée amène avec elle une nouvelle ère de l’environnement humain, influencée par les industriels et non plus uniquement par les artisans et les artistes, notamment aux USA. Suite à la crise de 1929, les industriels américains prennent conscience de l’importance de l’esthétique dans le succès commercial des produits de grande consommation. De la machine à vapeur aux premiers gratte-ciel, cette nouvelle ère prend forme à l’aide des innovations technologiques.

La France, affaiblie par la guerre et la pénurie de matières premières passe le relais de la production de meubles à d’autres pays dont les USA où le mot « design » devint un usage courant.

newbauhausUSANewBauhaus – Source

Le Bauhaus renaît outre-Atlantique en 1937 à Chicago. En effet, l’école du Bauhaus fut contrainte de déménager plusieurs fois jusqu’à ce qu’elle soit définitivement fermée par les forces de l’ordre le 11 avril 1933, jusqu’à rouvrir ses portes aux États-Unis. Cependant, l’esprit n’est plus tout à fait le même et son directeur, Moholy-Nagy, voulant redonner sa première place à l’expérimentation, fonde la « School of Design » en 1933 (qui deviendra en 1944 « l’Institute of Design »). Cet établissement influencera grandement la nouvelle génération d’architectes et de designers américains.

Aux USA, la fabrication de meubles en petites séries commence, notamment chez Hermann Miller et Knoll, ce qui contribue à l’expansion du design. Le style 1950 affiche une ligne sobre et dépouillée, des surfaces planes aux formes octogonales. Les techniques de fabrication comme le moulage et l’utilisation de nouvelles matières donnent naissance à un mobilier modulable et fonctionnel.

eameschairLa Lounge Chair par Eames pour Hermann Miller – Source

knolltulipTable à manger Tulip et set de cinq chaises Tulip par Eero Saarinen pour Knoll – Disponibles ici

Aux États-Unis, l’univers du design se structure autour de deux personnalités fortes : George Nelson et le couple Eames. Ils étaient à la fois architectes, designers, graphistes et écrivains.

Nelson commence par l’architecture, avant de se tourner avec succès vers le design et la décoration d’intérieur. Il a signé quelques uns des grands classiques du design américain des années 40 à 60 comme le montre l’iconoclaste canapé Marshmallow de 1956. Nelson était aussi un pionnier du développement durable et un fervent défenseur avant l’heure des idées écologistes.

marshmallow sofaCanapé Marshmallow par George Nelson – Source

nelsoncoconutFauteuil Coconut par George NelsonSource

Le couple Eames est représentatif de la démocratisation du design, avec la montée en puissance de la production de masse. Le mobilier de bureau et les bancs conçus pour les aéroports en sont de bonnes illustrations, comme le montreront les sièges Tandem Sling encore en usage aujourd’hui dans les aéroports partout dans le monde.

RAR chairFauteuil Rocker en fibre de verre de Charles et Ray Eames – Source

Enfin, il faut mentionner un autre designer influent outre Atlantique : Harry Bertoia. Harry Bertoia, d’origine italienne, a créé la chaise Diamond qui fait partie de la collection Bertoia de chez Knoll.

Bertoia n’a réalisé que très peu de pièces durant sa carrière mais la vigueur de son style est reconnaissable au premier coup d’oeil. Son nom restera étroitement associé au «style grillage», du nom des ses célèbres chaises en fil de métal réalisées pour Knoll au début des années 50.

diamondbertoiaFauteuil Diamond par Harry Bertoia pour Knoll – Source

Grâce à ses designers innovants de l’époque, les USA nous propose des dizaines de pièces iconiques qui sont maintenant les plus demandées sur le marché.  Consultez notre collection sur les pièces iconiques américaines pour les retrouver !