Accueil, Se cultiver

Le Palissandre, bois exotique par excellence

bois de palissandre

Comment oublier le palissandre lorsque l’on évoque une ambiance tropicale et le soleil de Rio ?! Le palissandre, aussi appelé « bois de rose », nous invite au voyage, de par ses origines et sa beauté très exotique.

L’appellation palissandre regroupe différentes essences de bois exotiques du genre Dalbergia poussant sous les tropiques, notamment au Brésil, à Madagascar, en Inde ou au Belize. L’espèce la plus recherchée est Dalbergia Negra, aussi appelée Palissandre de Rio ou « Jacaranda da Bahia » au Brésil.

L’espèce Dalbergia Nigra pousse à part des autres végétaux mais forme parfois des communautés biotiques avec d’autres espèces de Dalbergia, comme le palissandre de Santos Machærium ou d’autres arbres tropicaux. Son aire de répartition naturelle s’étend de la basse forêt tropicale humide de l’est du Brésil, au sud de Bahia, jusqu’à São Paulo en passant par Rio de Janeiro.

Très recherchés au 19ème siècle pour la fabrication d’instruments de musique et de mobilier de grand standing, les palissandres de Rio et de Madagascar sont protégés par la convention de Washington qui interdit leur commerce depuis 1992 et 2013. Ils sont donc devenus très rares aujourd’hui car seules les pièces antérieures à l’interdiction peuvent encore être vendues.

 

Guitare en palissandre de Rio

Guitare en palissandre de Rio

 

Le palissandre est un bois très dense aux qualités, tant mécaniques qu’esthétiques indéniables. C’est un bois solide, durable et équilibré, au veinage marqué avec des nuances de couleurs qui font tout son charme et lui donne une allure très noble.

Le palissandre a été utilisé pour réaliser de nombreuses pièces iconiques, comme le Fauteuil « Lounge » (1956) des frères Charles et Ray Eames par exemple, ou encore le fauteuil « Kilin » (1973) du célèbre designer brésilien Sergio Rodrigues.

 

 

Retrouvez ici notre collection de pièces en palissandre sur design-market.fr.

Voici une sélection de quelques pièces en palissandre: