Se cultiver

Comment reconnaître un vrai Lounge Chair Eames ?

reconnaitre lounge chair eames

On ne présente plus le mythique fauteuil « Lounge Chair » dessiné par Charles et Ray Eames….si ? Allez, petite session de rattrapage, suivie de nos conseils détaillés pour ne pas se faire berner lors de l’acquisition de votre fauteuil lounge chair Eames.

La naissance du mythe

« Et si nous modernisions le traditionnel fauteuil club anglais ? » Cette question de Charles Eames marqua le point de départ de la création du célèbre « Lounge Chair ». Introduit en 1956, ce modèle (dont le nom officiel est n°670) avec repose-pied assorti, aussi appelé « ottoman » (n°671) est l’un des modèles les plus iconiques du couple de designers Charles & Ray Eames. Il est toujours fabriqué par Herman Miller aux Etats-Unis depuis sa mise en production dans les années 50 et par Vitra en Europe depuis 1984. Le fauteuil « Lounge Chair » a fait ses débuts à la télévision américaine en 1956. Charles et Ray Eames apparaissaient alors avec leur fauteuil sur la chaîne NBC, dans le « NBC Home Show ».

Le Lounge Chair est un fauteuil en cuir garni de plumes et de mousse bultex et composé d’une structure à plusieurs épaisseurs de bois contreplaqué moulé, pour offrir une assise à la fois robuste et ultra confortable. Il est devenu une véritable icône du design du XXe siècle, tant l’objet est devenu la référence des assises que tout amateur de design se doit de posséder dans son intérieur. Un exemplaire du Lounge Chair a même été intégré dans la collection permanente du Museum of Modern Art à New York (MOMA), c’est dire !

 

lounge chair eames

 

L’une des principales raisons rendant ce fauteuil si confortable est la façon dont l’assise est inclinée en arrière, de façon à soulager le poids du dos et de la colonne vertébrale, et la raison pour laquelle il s’appelle « lounge ». Les versions originales fabriquées par Herman Miller au milieu des années 1950 vantaient des «plis de cuir souples et moelleux et des plumes douces» semblables à des fauteuils rembourrés plus traditionnels.

Un premier indice qu’une chaise est une pâle copie doit vous sauter aux yeux si celui-ci a un dossier inclinable. Car sur le vrai Lounge Chair, il doit être fixe, sans ajustement ! S’il est proposé un mécanisme d’inclinaison variable, ce n’est pas une pièce authentique, mais une copie.

 

1) Mesurez le fauteuil et l’ottoman

La plupart des copies contemporaines du Lounge Chair Eames ne correspondent pas aux spécifications d’origine de Herman Miller. Ils sont, en fait, généralement plus grands et plus larges car la taille moyenne de la population mondiale a augmenté de 10 cm depuis les années 50 (c’est aussi pour cela que Vitra propose des modèles à dimensions plus larges depuis quelques années, pour mieux s’adapter aux nouvelles générations de clients).

Un Lounge Chair authentique ancien mesurera 840 mm de hauteur (du sol au sommet de l’appuie-tête), tandis qu’on pourra aussi trouver des versions Vitra récentes avec les nouvelles dimensions, notamment mesure 890 mm de hauteur. Le détail

 

Lounge chair eames dimensions

Source : Vitra

Des écarts par rapport à ces dimensions officielles peuvent indiquer que votre fauteuil n’est pas authentique. Cependant, certaines parties ont pu être restaurées, et de petits écarts de dimensions ont pu être introduits, sans pour autant en faire une pâle copie. Il peut aussi s’agir d’une version Vitra récente, de grande dimension. La taille n’est donc pas le seul critère à prendre en considération pour l’authentifier.

 

2) Recherchez une étiquette

Recherchez d’abord une petite étiquette en plastique ou papier collée sous l’assise. Soit « Herman Miller », soit « Mobilier International » (distributeur Herman Miller en France dans les années 60-70), soit « Vitra » (distributeur Européen officiel depuis les années 80). On peut aussi trouver des étiquettes « ICF », éditeur italien qui avait la licence Herman Miller jusqu’au milieu des années 80. Les étiquettes varient d’une époque à l’autre, même chez un même éditeur, mais voici quelques exemples d’étiquettes courantes :

 

herman-miller-label herman-miller-label-2 herman-miller-label-3herman-miller-label-5 herman-miller-label-7 herman-miller-label-8 herman-miller-label-9 herman-miller-label-10 herman-miller-label

 

En complément, les Lounge Chairs ont tous été marqués avec différents types d’étiquettes additionnelles en papier. En voici quelques exemples aussi :

 

etiquette-lounge-chair-eames

etiquette-lounge-chair-eames

 

Certaines étiquettes précisent simplement que la chaise a été fabriquée par Herman Miller, d’autres donnent d’avantage d’information. Parfois, les étiquettes papier sont placées sous un coussin si vous ne les trouvez pas sous l’assise.

 

3) Vérifiez les détails de finition

Cependant, ces types d’étiquettes peuvent être enlevés ou peuvent se dégrader et tomber au fil du temps. En regardant de plus près, d’autres détails peuvent jouer un rôle dans l’authentification. Par exemple :

  • Il ne doit y avoir aucune vis apparentes dans les 3 parties de bois contreplaqué formant la coque du fauteuil.
  • Comptez aussi le nombre de couches de contreplaqué utilisées dans la construction des coquilles. Les fauteuils les plus anciens n’ont que cinq couches, les plus récents en ont sept.

 

4) Observez le piètement

Il y a aussi quelques différences dans le piètement en comparant un vrai Lounge Chair Eames avec une copie. D’abord, le piètement présente un peu d’angle (plutôt que d’être très raide) et les branches ne sont pas plates. Souvent, les copies ont un piètement construit avec des pieds carrés qui ne s’ajustent pas, plus simple à construire. Ou, les pieds peuvent être fortement inclinés. C’est l’un des traits les plus évidents par rapport à un authentique Eames Lounge Chair.

Notez également que l’ottoman (ou repose-pied) doit comporter 4 branches sur le pied, et non 5 comme le siège. Différence que l’on voit souvent sur les copies.

 

5) Challengez le tarif

Herman Miller et Vitra proposent actuellement le Lounge Chair Ottoman dans une variété de couleurs en cuir avec des bois coordonnés.

Une chose commune à tous ces fauteuils, c’est le prix. Selon les matériaux sélectionnés, ils se vendent neuf entre 4 500€ et 6 000€ TTC (fauteuil seul, hors frais de livraison). Les modèles vintage proposent un tarif inférieur de 10 à 50% en moyenne, selon modèles et états de conservation et/ou restauration.

Les copies du Lounge Chair Eames se vendent généralement entre 500 et 2 000€ neuf, et beaucoup moins d’occasion. Ainsi, si vous repérez un fauteuil neuf à un tarif inférieur à 4 500€, posez-vous des questions…..soit il est en mauvais état de conservation (à restaurer), soit c’est une copie ! Il suffira de vous en assurer en vérifiant les différents éléments indiqués dans cet article pour reconnaître le vrai du faux !

 

En conclusion

Le mythique fauteuil Lounge se mérite ! Si vous souhaitez vous offrir cette icône du design vintage, il serait dommage d’acheter une copie au prix d’un vrai. Et si l’investissement est important, la satisfaction de s’y asseoir alliée au fait que votre acquisition ne perdra pas de valeur à la revente (et en gagnera même peut-être) en font une valeur sûre.

Alors, si vous souhaitez passer à l’acte et que vous ne souhaitez pas vous tromper dans l’acquisition de votre futur Lounge Chair, consultez un acteur spécialisé tel que Design Market pour obtenir toutes les garanties nécessaires avant votre achat et après votre achat, avec notre garantie satisfait ou remboursé 14 jours après livraison.