S'inspirer

Rencontre avec Mariekke

mariekke-interview

Récemment, nous avons rencontré la blogueuse et designer d’espace Mariekke. Après avoir travaillé 10 ans dans la communication publique, Marie Froideval a suivi une formation à la prestigieuse Ecole Boulle et a ensuite fondé son propre studio de décoration d’intérieur. Une reconversion plus que réussie dont elle nous livre quelques secrets dans cette interview !

 

Comment est venue votre passion pour la décoration d’intérieur ? Quelles sont vos sources d’inspiration ?

C’est une histoire de famille ! Ma mère adore chiner et m’a traînée petite de brocante en brocante, sans compter le temps passé ensemble à décorer la maison familiale ! Il semblerait que j’ai attrapé le virus ;)

Mêlées à cette passion familiale, les dix années à travailler dans les arts graphiques ont encore aujourd’hui une forte influence dans mon travail, aussi bien dans le travail du dessin comme des couleurs.

 

Comment définiriez-vous le style de votre intérieur ?

Chez moi c’est mélangé et coloré ! Beaucoup de petits meubles vintage, des styles et des époques divers, beaucoup de photos et de litho aux murs et une collection de luminaires en tout genre, passion parmi ma passion.

 

appartement-mariekke

Meuble conçu par Mariekke à retrouver ici 

 

Quelles sont les dernières pièces design que vous avez achetées ?

Une réédition de la J110 de Volther, ma chaise de bureau dorénavant. Et mon Frigidaire, un original !

 

Quels sont vos designers du 20e siècle préférés ? Avez-vous une pièce iconique de prédilection (lounge chair, egg chair, tulip, barcelona….) ?

Mes envies sont très souvent du côté du rayon des luminaires, plus que du mobilier ; ou alors des assises, j’ai une passion acharnée pour les assises. Heureusement la taille de mon appartement parisien limite mes achats. Mais depuis quelques temps, je lorgne sur une chauffeuse Togo. Dès que je déménage :)

 

Avant d’être décoratrice d’intérieur, vous étiez chef de projet dans la communication. Quel a été pour vous l’élément déclencheur de votre reconversion professionnelle ?

L’envie incompressible de créer ! Sans compter que je n’ai jamais envisagé de faire un métier qui ne serait pas une passion, autre obsession familiale.

La communication publique fut durant 10 ans une formidable motivation pour me lever le matin, le jour ou cela ne le fut plus, j’ai commencé à réfléchir à une autre profession, la décoration fut une évidence !

 

Quelles ont été les étapes de votre reconversion ? Quels ont été les obstacles à franchir ?

Dès mon nouveau métier en tête, je suis partie à la pêche aux infos et me suis fixée comme première étape de cette reconversion, le retour à l’école pour apprendre au moins les bases. J’ai jeté mon dévolu sur la formation enseignée par le GRETA avec la prestigieuse École Boulle, et je n’ai pas été déçue. Elle est super !

Et à peine cette formation en poche, j’ai lancé mon activité indépendante. Je souffle tout juste la première bougie du Studio Mariekke et mon carnet de commandes est déjà plein pour les premiers mois de l’année 2017 !

Je n’envisage pas les éléments comme des obstacles. Mon métier de chef de projet m’a appris à anticiper toutes les scénarios possibles, c’est ce que j’ai fait tout au long de ce parcours, et encore aujourd’hui, et je pense que c’est l’une des clefs d’une réussite. Pas la seule évidemment, mais l’une des essentiels. Quand on anticipe, on a déjà en mains les réponses aux éventuels problèmes, on perd donc moins de temps.

 

Quels conseils donneriez-vous à une personne souhaitant changer de voie pour devenir décoratrice d’intérieur ?

Accrochez-vous nous sommes nombreux mais quand on prépare bien les choses, tout se passe bien, j’en suis la preuve !

 

mariekke-decoratrice

 

Vos clients sont-ils plutôt des particuliers ou bien des professionnels ?

Les deux ! Plus de particuliers jusqu’à maintenant, mais mon expérience dans de nombreuses entreprises m’offrent une vision originale des espaces bureautiques, et au plus près des enjeux pour les occupants. Enfin, concernant les problématiques liées à des espaces commerciaux et les enjeux de communication qui en découlent, je suis plus que qualifiée ! J’aime cet aspect « double casquette » qui lie mon ancienne activité et la nouvelle.

 

Quel est le style de vos décorations d’intérieur ? Diriez-vous qu’il existe un fil conducteur ?

Évidemment à l’écoute des besoins des clients, je colle à leurs besoins et envie. Néanmoins, même si le style de chacun est très différent, j’ai un goût particulier pour travailler les volumes par la couleur et les lignes graphiques. Mes trois dernières années passées au près de graphistes talentueux m’ont très largement inspirées et je les en remercie encore.

 

Pouvez-vous nous en dire plus sur vos projets futurs ?

J’ai en ai quelqu’uns en cours d’étude : une restructuration et décoration complète d’un petite appartement dans le XVIIIè ; le stylisme et l’aménagement d’une maison d’hôtes dans l’Essone ; la décoration et l’aménagement de deux appartement Boulonnais ; l’inauguration imminente d’un atelier-showroom d’un atelier de céramiste… Les projets sont divers dans leurs problématiques, et leurs styles, quel bonheur qu’aucune journée, qu’aucun projet ne se ressemblent !

 

WishlistMariekke

1 – Suspension « Radius » Føg & Morup, Eric BALSLEV – 1960 | 2 – Tapis kilim en laine avec motifs floraux – 1970 | 3 – Affiche polonaise du film « Rocky », Edward LUTCZYN – 1978 | 4 – Fauteuil vintage cocktail en chêne et tissu velours- 1950 | 5 – Porte manteau mural en métal – années 50 | 6 – Paire de lampes de table Doria Leuchten en laiton et verre – 1960 | 7 – Paire de fauteuils Tatra Nábytok en bois et tissu gris – 1960 | 8 – Meuble de rangement en merisier avec miroir – 1950

 

 

Découvrez le travail de la talentueuse Mariekke en cliquant ici !

cuisine-studio-mariekke