Se cultiver

Thonet, l’histoire d’une dynastie industrielle

histoire-famille-thonet

Thonet est un nom qui compte dans l’histoire du design. Depuis 1819 et les débuts de Michael Thonet à Boppard-sur-le-Rhin, ce nom d’origine germano-autrichienne est à l’origine de la production industrielle de masse de meubles. L’aventure de cette famille d’entrepreneurs hors-pairs aurait pu prendre fin avec le premier et second conflit mondial. Pourtant, les descendants directs du fondateur de la dynastie Thonet, Michael Thonet, continuent de produire et diffuser dans le monde entier des meubles en bois courbé, la marque de fabrique de l’entreprise lancée il y a plus de 150 ans. Si Thonet symbolise la réussite industrielle, son histoire est aussi étroitement liée à celle des designers les plus créatifs de leur époque.

Tout démarre avec Michael Thonet, né en 1796 à Boppard, une ville située sur le Rhin, proche de Coblence. Fils d’un maître-tanneur, Michael Thonet s’installe à son compte comme menuisier-ébéniste en 1819 et démarre son affaire en produisant des meubles de style « Biedermeier », terme qui désigne un certain art de vivre dans les pays germaniques de 1815 à 1848. Il fabrique ainsi des armoires, des lits, des tables et des sièges au mouvement léger, sans décoration excessive, avec un placage cerisier, poirier ou acajou.

L’histoire s’accélère en 1953 lorsque Michael Thonet décide de fonder la société « Thonet frères » et de transformer son affaire en une société établie au nom de ses 5 fils. Le coup de génie du patriarche de la famille est d’avoir compris rapidement que son entreprise, pour réussir, devrait fabriquer industriellement en série des meubles répondant au marché. En quelque sorte, une vison en avance sur son temps de ce qui deviendrait la consommation de masse. Pour réussir l’industrialisation de ses meubles, Michael Thonet comprend qu’il faut que les pièces constitutives de ses créations en bois soient interchangeables. C’est-à-dire produire des éléments en masse, interchangeables donc, permettant de produire en usine une grande variété de modèles. L’intérêt économique est imparable : cette méthode lui permettra de réduire le nombre de pièces détachées et de maintenir ainsi des coûts de production et de stockage bas. L’histoire d’une réussite industrielle prodigieuse est alors en marche…

 

famille-thonet

Michael Thonet et ses enfants, vers 1840. © www.didatticarte.it 

 

La famille Thonet décide de passer à la production industrielle de masse et fait construire une usine dans les forêts de Moravie, à Koristschan exactement. Le choix est astucieux puisqu’il permet à l’entreprise d’être à proximité de la matière première, profiter d’une ligne de chemin de fer, et employer sur place une main d’œuvre pauvre et ainsi corvéable. C’est ainsi qu’en 1859, née la pièce emblématique de la réussite mondiale de Thonet frères, qui continue aujourd’hui d’être diffusée dans le monde entier : la chaise de consommation n°14.

 

chaise-thonet

Gauche : Une chaise bistrot THONET n°14 de 1859 – Crédit internet. © www.terre-meuble.fr  Droite : La chaise Thonet 214 , présentée sur le site de la marque en 2016. © fr.shop.thonet.de 

 

Composée uniquement de 6 pièces – dossier et pieds arrière constituent une seule pièce, l’intérieur du dossier vissé, le siège, les deux pieds avant, un anneau stabilisateur pour les quatre pieds -, les différents éléments s’assemblent naturellement. Le modèle se prête ainsi efficacement à la production de masse : peu de pièces, léger et, surtout, le montage du meuble permet de pouvoir l’exporter rapidement. Thonet invente le kit, bien avant IKEA ! En effet, la chaise rentre dans un caisson d’environ 1 M3 qui peut contenir jusqu’à 36 chaises démontées. Le prix modique de la chaise contribuera aussi à son succès planétaire : la chaise n°14 nommée par la suite chaise 214 devient le modèle de chaise le plus populaire du XIXème siècle. De 1859 à 1930, la chaise n°14 sera vendue à 50 millions d’exemplaires dans le monde entier ! C’est encore aujourd’hui la chaise la plus produite au monde. De nombreux café et brasseries plébiscitent cette chaise légère et empilable, d’où son surnom de « chaise Bistrot ».  

 

36-chaises-thonet

36 chaises THONET n°14 démontées à l’intérieur d’une caisse, Thonet invente le Kit bien avant IKEA © www.terre-meuble.fr

 

En 1860, Thonet frères sort un nouveau modèle qui fera date dans l’histoire du design : le fauteuil à bascule n°1 ou « rocking chair »qui utilise à plein la technique du bois courbé breveté par Michael Thonet sur des modèles précédents. L’entreprise invente l’archétype de la chaise à bascule. Le modèle créé par Thonet connaît un succès retentissant aux Etats-Unis, à l’inverse de l’Europe où l’assise est synonyme de vieillesse. Face à la demande, des douzaines de déclinaisons du modèle orignal envahiront le marché américain. Pour mettre au point le succès de ses best-sellers, Michael Thonet travailla énormément au développement de la technique du bois courbé. Il s’inspira d’autres domaines comme la tonnellerie et les constructeurs de bateaux qui réfléchissent à exploiter l’élasticité naturelle du bois. Son idée révolutionnaire fut de faire bouillir dans de la colle des feuilles de bois de la même épaisseur afin de leur donner la courbure souhaitée. 

rocking-chair-freres-thonet

Thonet Frères, Rocking Chair, 1860. © www.interieurites.com

 

Au début du XXème siècle, Thonet frères est une entreprise prospère. La firme emploie près de 6.500 ouvriers et produit 1,8 millions de meubles pour la seule année 1913. Au sortir de la 1ère guerre mondiale, la firme s’affaiblit, les marchés à l’exportation s’effondrent, et la société fusionne avec le groupe Kohn-Mundus pour former une seule holding. C’est Le Corbusier, admirateur de l’ingéniosité et du design Thonet qui sort le premier de sa léthargie le célèbre fabricant en choisissant à l’occasion de l’Exposition Internationale des Arts Décoratifs de Paris de 1925 d’exposer le modèle 6009 de la marque pour le Pavillon de l’Esprit Nouveau. Une nouvelle génération d’architectes et designers va alors relancer la créativité de Thonet…  

 

thonet-6009

Thonet Frères, Chaise modèle 6009 © www.pinterest.com

 

maison-la-roche-jeanneret-paris

Chaises Thonet installées dans les Maisons La Roche-Jeanneret, 1923. Maison conçue par Le Corbusier, grand admirateur du design des chaises Thonet © fr.thonet.de

 

Dans les années 1920, l’Ecole du Bauhaus posera les bases de l’architecture moderne. Dans cette école prestigieuse, les plus grands artistes et designers du début du siècle vont enseigner aux jeunes générations le dessin, l’architecture et les arts plastiques, ou simplement collaborer avec le célèbre institut. Parmi eux, on peut citer Wassily Kandinsky, Marcel Breuer, Ludwig Mies van der Rohe, Le Corbusier ou Frank Lloyd Wright etc. En 1926, l’architecte et créateur de chaises néerlandais Mart Stam invente une chaise cantilever à base de tubes d’acier, c’est-à-dire une assise qui n’a pas de pieds à l’arrière. Ludwig Mies van der Rohe se renseigne alors sur le travail du hollandais et en fait part à Marcel Breuer, alors professeur au Bauhaus. Breuer et Stam vont concevoir des modèles de chaise utilisant le principe de la chaise cantilever, mais en utilisant la nouveauté de l’époque : l’acier tubulaire. La découverte de la chaise cantilever ou chaise à piètement luge, sorte de chaise en porte-à-faux à suspension sans pieds arrière, est aujourd’hui considérée comme l’une des plus importantes découvertes du XXe siècle dans le domaine du design.

Et c’est Thonet qui éditera ces assises…, devenues depuis des classiques de sa gamme et considérées comme des classiques « tout court » de l’histoire du design. Ainsi, la chaise modèle S33 de Stam, considérée comme le 1er siège à piétement luge de l’histoire du meuble, présentée pour la 1ère fois en 1927 et devenue depuis un grand classique chez Thonet, est toujours éditée aujourd’hui. D’autres modèles comme les S 32, S 64 et le fauteuil à piètement luge S 35 de Marcel Breuer, ou encore le fauteuil S 533 de Ludwig Mies van der Rohe font de Thonet le 1er constructeur mondial de meubles en acier tubulaire. 

thonet-mart-stam

La chaise S33 de Mart Stam (droit d’auteur artistique), 1926, un classique toujours édité chez Thonet. © fr.thonet.de

 

thonet-marcel-breuer

La chaise S 32 de Marcel Breuer (Modèle S 64 avec accoudoirs), droit d‘auteur artistique Mart Stam, 1929/30. © fr.shop.thonet.de

 

thonet-mies-van-der-rohe

Fauteuil S 533 R, Ludwig Mies van der Rohe, 1927. © fr.thonet.de

 

Après le second conflit mondial, Thonet traverse une nouvelle période difficile et l’entreprise subit l’expropriation de ses usines basées en Europe de l’Est. Sa fabrique centrale, située sur la Stephanplatz à Vienne est même détruite. Heureusement, dès la fin des années 40, Georg Thonet, l’arrière-petit-fils du fondateur Michael Thonet, fait reconstruire l’usine de Frankenberg/Eder dans le nord. On peut parler dès lors de dynastie Thonet, puisque la marque renaît véritablement et continuera d’attirer à elle les designers et architectes les plus brillants. Preuve de l’empreinte historique laissée par le fabricant de meubles, le célèbre MoMA de New-York consacre à Thonet une exposition en 1953.

Des collaborations fructueuses entre la marque Thonet et des designers mondialement reconnus, on peut citer la fameuse S-chair (model 275) de couleur originale blanche, conçue en 1956 par Verner Panton et réalisée à partir de 1965 par Thonet. En bois plywood, elle est inspirée de la non moins fameuse chaise zigzag de Rietveld. Depuis 60 ans, la liste des designers talentueux qui ont collaboré avec Thonet serait longue à établir. Parmi eux : Egon Eiermann, Pierre Paulin, Gerd Lange, Hartmut Lohmeyer, Ulrich Böhme et Wulf Schneider, Lord Norman Foster, James Irvine, Piero Lissoni, Stefan Diez, Läufer + Keichel,etc. Thonet rassemble autour de son savoir-faire le gratin mondial du design ! 

bureau-francais-cm-141-thonet-pierre-paulin

Bureau français CM 141 en chêne par Pierre Paulin, édité par Thonet dans les années 1950. 

 

chaise-s-panton

Verner Panton, Chaise en S (modèle 275), fabriquée par Thonet à partir de 1965. © catalog.quittenbaum.de  

 

L’entreprise est aujourd’hui dirigée par un descendant direct de Michael Thonet, Peter Thonet, assisté par d’autres membres de la famille. Ils perpétuent l’esprit créatif de la marque de meuble la plus ancienne du monde. Le siège et le site de production sont situés à Frankenberg/Eder, en Allemagne. Si Thonet est connue pour ses célèbres meubles en bois courbé ainsi que ses meubles classiques en acier tubulaire datant de l’époque du Bauhaus, la marque continue d’enrichir ses collections par des créations d’architectes et de designers contemporains de renom. La dynastie Thonet n’est donc pas prête de s’éteindre ! 

s5001-thonet

Fauteuil et canapé deux ou trois places, « modèle S 5001 – haut haut », design James Irvine, 2006, édités par Thonet © fr.shop.thonet.de

 

Ecrit par François Boutard