Se cultiver

10 icônes du design et leur incroyable histoire !

BLOG

De la chauffeuse Barcelona à la Ball Chair, (re)découvrez avec nous 10 icônes du design du XXème siècle…

Dans ce billet nous vous proposons d’évoquer dix icônes du design contemporain. Dix créations qui ont marqué leur époque et qui continuent d’inspirer les designers actuels. Devenues de grands classiques du design moderne, elles ont toutes quelque chose de singulier qui les rend intemporelles et qui permet de les marier à du mobilier contemporain. Elles symbolisent l’évolution sociétale du XXème siècle : des recherches de l’Ecole du Bauhaus à la fantaisie radicale des années 80 du mouvement Memphis, en passant par l’affirmation d’un design coloré et joyeux témoin d’une époque décomplexée à la recherche du bien-être individuel.

En 1929, l’architecte allemand Ludwig Mies Van der Rohe (1886-1969), en collaboration avec la designer d’intérieur Lilly Reich, conçoit la chauffeuse Barcelona. Merveille d’élégance et de simplicité avec son piétement chromé en X, la Barcelona incarne un design clair, épuré et classieux hérité des recherches de l’Ecole du Bauhaus, dont Mies Van der Rohe fut le dernier directeur. Histoire singulière pour cette chaise qui servit de trônes au roi et à la reine d’Espagne lors de l’inauguration du pavillon allemand à l’occasion de l’exposition universelle de Barcelone en 1929.

 

Photo #1

Paire de chauffeuses Barcelona, design Ludwig Mies Van der Rohe & Lilly Reich, 1929. Avec son piétement chromé et ses coussins de cuir noir capitonné et piqué sellier, la Barcelona est un siège incroyablement élégant. Depuis 1953 Knoll est l’éditeur officiel de la chauffeuse Barcelona.

Photo #2

Vue de l’intérieur du pavillon allemand reconstruit à l’identique à Barcelone avec les fameuses chauffeuses conçues pour l’occasion en 1929. Les chauffeuses s’intègrent à merveille dans un bâtiment à l’architecture fluide et transparente conçu avec des matériaux luxueux comme marbre, le travertin ou l’onyx rouge.

Concevoir une chaise avec des positions qui permettent de s’asseoir et de s’allonger : en 1948, le couple américain Charles (1907-1978) & Ray (1912-1988) Eames répond à cette équation avec La Chaise. Mais ne nous trompons pas, en plus d’être un meuble fonctionnel, La Chaise est avant tout un manifeste esthétique, ce qui en fit rapidement une icône du design international. Inspirée d’une sculpture de Gaston Lachaise – Floating Figure -, c’est une œuvre d’art à part entière, poétique avec sa forme douce et arrondie.

Photo #3

La Chaise, design de Charles & Ray Eames, 1948. Une assise qui permet de multiples positions assises ou allongées comme ici.

Photo #4

La Chaise, Charles & Ray Eames, 1948. L’éditeur Vitra continue d’éditer aujourd’hui ce classique du design. Vitra est la seule entreprise habilitée à fabriquer les produits Eames pour l’Europe et le Moyen-Orient.

Designer de réputation moindre au niveau international, le français Serge Mouille (1922-1988) est pourtant à l’origine des luminaires « Araignée », des pièces aux formes dépouillées faites de métal uniformément peint en noir et célébrées comme un must du design moderne. En 1953, celui qui pu trouver en Charlotte Perriand et Jean Prouvé un relai pour promouvoir ses créations, met au point l’applique et plafonnier Araignée à 7 bras fixes. Un design sobre, sculptural et astucieux : chaque réflecteur pouvant tourner jusqu’à 270° et s’incliner jusqu’à 55°.

Photo #5

Applique Araignée à 7 bras fixes, design Serge Mouille, 1953. Elle fait partie de la très sculpturale et biomorphe série Araignée.

Photo #6

L’applique Araignée à 7 bras fixes impose une présence discrète qui met en valeur un intérieur. Les luminaires Serge Mouille sont réédités depuis 1999 par ESM (Editions Serge Mouille®).

Attention, mythe scandinave ! La chaise Tulipe dessinée par le designer finlandais Eero Saarinen (1910-1961) en 1956 pour le compte de l’éditeur new-yorkais Knoll est indémodable. Conçue avec des matériaux novateurs pour l’époque : le pied en fonte d’aluminium et l’assise en fibre de verre, c’est un siège conçu d’une seule pièce à la forme aérienne et gracieuse. L’alliance parfaite de la nature (la base évoque une tige de fleur) et de la haute technologie, et en plus elle est confortable !

Photo #7

Paire de chaises Tulipe, design Eero Saarinen pour Knoll, 1956.

Photo #8

Chaises et table Tulipe, design Eero Saarinen, 1956. La table conçue par le designer finlandais ne comporte qu’un seul piétement. Son plateau en marbre lui apporte classe et distinction. L’ensemble est un « must have » du design organique scandinave.

Fasciné par le potentiel d’un nouveau matériau, le plastique, le designer danois Verner Panton (1926-1988) met au point à la fin des années 50 la Chaise S ou Panton Chair, une assise monobloc qui détonne à l’époque par sa forme en S, sa légèreté et sa souplesse. Le premier prototype de cette chaise est conçu en polyester renforcé de fibre de verre et moulé par injection. Prémisse d’une décennie débridée et joyeuse, la Chaise S se décline en plusieurs couleurs, de l’orange ou jaune flashy au blanc plus sage. Le modèle sera régulièrement amélioré, la mousse de polyuréthane structurel, puis le plastique polypropylène remplaçant le polyester qui vieillit mal. Symbole du Pop Art, la Panton Chair fait sensation dès sa présentation et obtient un succès populaire jamais démenti depuis.

 

 

Photo #9

Chaise S ou Panton Chair, design Verner Panton, 1959-1960. La Chaise S est la première chaise réalisée en plastique moulée. Si sa conception date de la fin des années 50, sa commercialisation débute en 1967 avec l’éditeur Vitra.

Dans une société plus ouverte au changement, le design évolue aussi dans les années 60. Aux formes géométriques héritées du Bauhaus, les designers leur préfèrent la douceur de l’arrondi et des courbes élégantes. Ainsi, au milieu des années 60, le designer français Olivier Mourgue (1939) crée les fauteuils Djinn. Rendus célèbres grâce au film de Stanley Kubrick, 2001 : L’Odyssée de l’Espace (1968), les fauteuils Djinn sont habillés avec une nouvelle matière pour l’époque aux propriétés élastiques : le jersey.

Photo #10

Les assises Djinn d’Olivier Mourgue conçues pour l’éditeur Airborne et filmées dans le film 2001 :  l’Odyssée de l’Espace. Culte !

Dans le même temps, le finlandais Eero Aarnio (1932) qui, comme tout bon designer nordique du XXème siècle a commencé sa carrière en créant des meubles en matériaux naturels, en bois notamment, casse les codes en vigueur et réfléchit à un fauteuil rond. Grâce à l’utilisation de la fibre de verre, il conçoit une coque arrondie qui abrite un siège. La Ball Chair est née. À l’instar des fauteuils Djinn, son côté futuriste la propulse comme une star du petit et grand écran.

Photo #11

Ball Chair, design Eero Aarnio, 1966. Au départ éditée par Asko de 1966 à 1980 puis de 1983 à 1987, elle est depuis 1992 rééditée par l’éditeur de meubles basé en Allemagne Adelta.

Photo #12

Déclinaison de la Ball Chair, la Bubble Chair est créée en 1968 par Eero Aarnio. Icône du design moderne, la « chaise bulle » offre une bulle de tranquillité à son utilisateur. © Adelta.

C’est en s’inspirant des gros sacs que les paysans du nord de l’Italie bourraient de feuilles de châtaigner pour en remplir ensuite leurs matelas que les créateurs Piero Gatti (1940), Cesare Paolini (1937-1983) et Franco Teodoro (1939-2005) imaginent un pouf en forme de poire devenu depuis une icône universelle du design. Sans structure rigide, au ras du sol, le pouf Sacco épouse les formes du corps grâce à son rembourrage avec des billes de polystyrène. Une trouvaille à l’image de l’époque contestataire et anticonformiste !

Photo #13

Pouf Sacco. Design Piero Gatti, Cesare Paolini & Franco Teodoro pour l’éditeur italien Zanotta, 1968. Cette assise révolutionnaire à l’époque est toujours éditée chez Zanotta.

Moderne et futuriste pour l’époque, l’incomparable Tube Chair du designer italien Joe Colombo est produite en 1969 par la compagnie italienne Flexform SpA. La structure se compose de quatre rouleaux cylindriques de diamètres différents autorisant son propriétaire à la transporter dans un sac en toile. Innovante, la Tube Chair permet d’agencer les quatre tubes différemment de façon à créer une nouvelle position pour le confort de l’utilisateur. Créateur boulimique, Joe Colombo utilise à l’époque le PVC, une matière relativement nouvelle pour l’époque, ainsi que de la mousse de polyuréthane.

 

 

Photo #14

Tube Chair, design Joe Colombo, 1969 pour Flexform SpA. Innovante, la Tube Chair permet d’agencer les quatre tubes différemment de façon à créer une nouvelle position pour le confort de l’utilisateur.

Photo #15

La Tube Chair de Joe Colombo imaginée en 1969 est rééditée depuis 2017 chez Cappellini.

Dans la dernière partie de sa vie, le designer italien Ettore Sottsass (1917-2007), une des plus grandes figures du design transalpin d’après-guerre, décide de s’amuser encore une fois en créant avec d’autres le mouvement Memphis. Caractérisé par des formes innovantes, des couleurs et motifs vifs et exotiques alliés à l’utilisation de matériaux bon marché comme le formica, Memphis marquera le début des années 80. Une aventure hors-norme de quelques années symbolisée notamment par la célèbre bibliothèque Carlton du maestro italien.

Photo #16

Ettore Sottsass, Bibliothèque Carlton, Memphis Milano, 1981. La société Memphis continue aujourd’hui de fabriquer artisanalement les pièces du mouvement italien culte.

François Boutard.