Se cultiver

Elio Martinelli : le maître italien du luminaire

En 2018, la très réputée maison Martinelli Luce, référence du design italien dans l’univers du luminaire, fêtait Elio Martinelli (1921-2004), son génial créateur, à l’occasion des 50 ans de la création de la lampe Cobra. Elio Martinelli fut celui qui imposa la marque à partir des années 1960 comme une des références du design italien d’après-guerre. Martinelli Luce doit en effet beaucoup à son fondateur, qui créa des lampes devenues des icones du design vintage. Retour sur les modèles parmi les plus emblématiques du créateur italien et sur le style qu’il insufflait à ses pièces.

Vue de l’exposition « Elio Martinelli a la Martinelli Luce » à la Triennale de Milan 2018, à l’occasion des 50 ans de la lampe Cobra
©️ Magazine Design Best

Elio Martinelli est né en 1921 à Lucques, une ville très belle ville fortifiée en Toscane, située sur la rivière Serchio, entre Florence et Pise. Après avoir obtenu un diplôme de scénographe auprès de l’Académie des Beaux-Arts de Florence, Elio Martinelli débute sa carrière dans l’entreprise de luminaire de son père (Plinio) et affirme déjà une certaine indépendance, puisqu’il travaille indépendamment sur des projets d’intérieur pour des restaurants, des hôtels et des boutiques. Ses études de scénographie l’aident pour concevoir des luminaires adaptés à différents types d’intérieurs. S’il n’a pas étudié le design ou l’architecture, il sait en revanche comment créer des histoires et installer des ambiances autour des objets.


©️ Atelier Germain
Elio Martinelli

Elio Martinelli s’installe dans un studio en sous-sol situé sur la Piazza Bernardini à Lucques. Talent précoce, Elio Martinelli décide de voler de ses propres ailes et fonde son entreprise, Martinelli Luce, en 1950. Il faut attendre les années 1960 pour voir le designer spécialiste du luminaire percer et se faire un nom dans une industrie du meuble italien alors en pleine ébullition. Pensez qu’à l’époque les contemporains italiens de Martinelli ont pour nom Ettore Sottsass, Marco Zanuso, Achille & Pier Giacomo Castiglioni, Franco Albini, Joe Colombo, Enzo Mari !!! 

Elio Martinelli va considérablement marquer le design italien des années 60 en concevant une série de luminaires qui ont en commun une grande créativité et l’utilisation de nouvelles techniques. En 1960, il conçoit le plafonnier Bolla (Bulle en italien), qui évoque une goutte qui se formerait au plafond. Le designer conçoit le corps du luminaire en méthacrylate, ce qui lui confère un aspect délicat et satiné. Puis, en 1962, il dessine le plafonnier Globo, qui ressemble à une demi-boule à la sphéricité parfaite, évoquant un globe qui sortirait du plafond.


©️ Atelier Germain
Plafonnier Globo, design Elio Martinelli pour Martinelli Luce, 1962

Après ses premiers succès marqués par un design sensuel et élégant, Martinelli va définitivement rentrer dans la légende du design italien et international en dessinant 2 lampes de bureau devenues cultes, et en acceptant d’éditer un modèle aux formes improbables qui deviendra un best-seller mondial. Nous sommes en 1965. Gae Aulenti (1927-2012), designer confirmée de 38 ans confie les plans de sa création, une lampe aux formes qui évoquent une chauve-souris, au maître italien. Qui d’autre, en effet, pour réaliser et éditer une pièce aussi singulière ? Séduit, Elio Martinelli dit oui et voilà la carrière de la fameuse lampe Pipistrello (« chauve-souris en italien) lancée…

Lampe réglable Pipistrello, design Gae Aulenti pour Martinelli Luce, 1965. Télescope en acier inoxydable émaillé, diffuseur en méthacrylate opalin blanc. Une allure unique, une pièce iconique du design vintage !

 Lampe Pipistrello vue du dessus, design Gae Aulenti pour Martinelli Luce, 1965

La même année, Elio Martinelli conçoit une lampe à l’allure très raffinée qui évoque un serpent, d’où son nom : Serpiente. Pour cette lampe, le maestro a affiné son modèle en observant le déplacement des animaux. 3 ans plus tard, il récidive avec l’emblématique lampe Cobra qui évoque une nouvelle fois la courbe sinueuse d’un serpent, avec un design toujours aussi épuré, mêlé à une grande ingéniosité : la base en acier de la lampe est reliée à la partie supérieure par un joint central qui permet une rotation à 360°.


Lampe Serpiente, design Elio Martinelli pour Martinelli Luce, 1965

D’autres modèles viennent progressivement enrichir le catalogue de Martinelli Luce. Le génie créatif d’Elio Martinelli s’exprime à merveille dans les lampes, appliques murales, plafonniers ou suspensions, avec le souci du détail et la volonté de produire une lumière douce et modulable. Citons par exemple la suspension Tornado, l’applique ou lampe à poser Gomito, les lampes Foglia, Elmetto, Ruspa, Flex. Elio Martinelli donne parfois un souffle poétique à ses créations, comme pour l’applique murale Le Rondini (1984) ou la suspension Nuvole Vagabonde S (1998).

Suspension Tornado, design Elio Martinelli pour Martinelli Luce, années 1960. Des bandes d’acier imbriquées rejoignent une tige centrale. Une sculpture à la configuration géométrique qui émet une lumière douce et diffuse
©️ Belle Lurette
Lampe à poser Gomito, design Elio Martinelli pour Martinelli Luce, 1967. Simplicité et esthétisme au rendez-vous
Applique Gomito, design Elio Martinelli pour Martinelli Luce, 1967.
Lampe de table Elmetto en situation, design Elio Martinelli pour Martinelli Lucce, 1976
©️ Archi Products
Applique à LED en métal Le Rondini, design Elio Martinelli pour Martinelli Luce, 1984
©️ Ambiente Direct 
Suspension Nuvole Vagabonde S, design Elio Martinelli pour Martinelli Luce, 1998. Diffuseur en méthacrylate opalisant. Composée de 20 pétales, la suspension évoque une fleur inversée, délicieusement poétique…
©️ Ambiente Direct 
Suspension Nuvole Vagabonde S en situation, design Elio Martinelli pour Martinelli Luce, 1998

Comment définir le style d’Elio Martinelli ? C’est un designer passionné par les formes géométriques et les courbes sphériques. Et il aime par-dessus tout la sobriété. Son design est aussi marqué par l’observation de la nature et des animaux. On peut dire du style d’Elio Martinelli qu’il est représentatif de l’âge d’or du design italien, caractérisé par une géométrie organique à la fois rationaliste et expressive. En outre, il n’hésite pas à expérimenter de nouveaux matériaux, comme le méthacrylate, qu’il a fait évoluer au cours des années 1960.

©️ Nedgis
Lampe à poser Mico, design : Elio Martinelli & Marc Sadler, 2003. Base en métal chromée et diffuseur en méthacrylate transparent satiné blanc
©️ Nedgis
Lampes à poser Mico, design : Elio Martinelli & Marc Sadler, 2003
©️ Made in Design
Lampes de table Elica, design Brian Sironi pour Martinelli Luce

Malgré le décès de son fondateur en 2004, Martinelli Luce continue encore d’incarner l’élégance du design à l’italienne grâce à ses multiples collaborations avec des designers contemporains qui respectent l’ADN de la maison. Parmi ceux qui ont et continuent de participer au succès de la marque : Angelo Micheli, Marc Sadler, Brian Sironi, Studio 4P1B, Karim Rashid, Neil Poulton, …

©️ Martinelli Luce
Applique Toogle en situation, design Neil Poulton pour Martinelli Luce, 2020

Emiliana Martinelli (1949), la fille d’Elio, a repris le flambeau familial. Depuis de nombreuses années, elle assure la présidence du groupe avec une double casquette : dirigeante et designer, tout en assurant la direction artistique de la maison. En tant que designer, son talent n’est plus à prouver avec de multiples récompenses obtenues pour des modèles qu’elle a créés pour Martinelli Luce. L’histoire de Martinelli Luce continue de s’écrire…

©️ Martinelli Luce
Anneaux de lumière modèle circular pol (en suspension ou plafonnier), design Emiliana Martinelli pour Martinelli Luce

François Boutard

©️ Crédit photo cover