Se cultiver

Flos : le génie lumineux du design italien

En 2020, l’éditeur italien spécialiste de l’éclairage, Flos, rééditait une version modernisée de la lampe à poser Chiara réalisée en 1969 par le designer Mario Bellini. Un OLNI serait-on tenté de dire (Objet Lumineux Non Identifié) à l’époque. Bellini avait soumis son idée d’une lampe livrée dans un emballage à plat (flatpack), l’usager devant « monter » lui-même l’objet constitué d’une seule feuille d’acier inoxydable poli, au patron de Flos, Sergio Gandini. Un luminaire élégant avec son réflecteur en forme de chapeau découpé en 2 parties… Un exemple qui témoigne de l’avant-gardisme assumé de l’éditeur Flos. Cet article revient sur l’histoire de l’éditeur, en grande partie marquée par son association avec les frères Castiglioni et qui a abouti à la création de lampes vintage désormais iconiques.

Mario Bellini assis avec le 1er prototype de la Chiara
Source : Flos

Au début des années 1960, l’entrepreneur et spécialiste de la production industrielle de meubles, Dino Gavina (1922-2007), travaille déjà avec de grands maîtres du design italien comme les frères Castiglioni (Achille : 1918-2002, Pier Giacomo : 1913-1968) ou le couple Scarpa (Tobia : 1935, Afra : 1937-2011). Il fabrique des meubles dans sa petite usine de Merano sous la marque Eisenkeil.

Dino Gavina, portrait.
© Santi Caleca

Gavina, convaincu que l’on peut produire en grande série du mobilier issu de grands créateurs, est confiant dans la capacité de l’industrie à produire des modèles esthétiques et créatifs. Dino Gavina est surtout convaincu que le temps est venu de produire une nouvelle génération de lampes, c’est pourquoi il cofonde la maison Flos en 1962 avec Cesare Cassina. 

En 1963, Sergio Gandini prend la direction de Flos et relocalise l’entreprise dans le bassin industriel de Brescia. Si Dino Gavina est à l’origine de la création de Flos, Sergio Gandini est la figure centrale qui va imposer Flos comme la référence du luminaire design italien. Les frères Castiglioni, Arfa et Tobia Scarpa sont les designers attitrés de la maison. Flos se fait définitivement un nom avec la création d’une lampe culte dessinée par les frères Castiglioni : le luminaire ARCO.

Sergio Gandini (à gauche) avec Achille Castiglioni.
Source : Flos
Lampe Arco, design Achille et Pier Giacomo Castiglioni pour l’éditeur Flos, 1962. Un design épuré : un socle en marbre de Carrare qui contraste avec l’abat-jour rond en acier. La portée télescopique du modèle font de l’ARCO une lampe singulière devenue culte.
Lampadaire Arco, design Pier Giacomo & Achille Castiglioni, 1962. Détail du haut du lampadaire.

En créant la lampe ARCO, les frères Castiglioni ont résolu 2 équations : comment disposer d’un éclairage au-dessus de la tête sans devoir percer le plafond ? Et comment travailler avec un luminaire assez agile pour éclairer le centre d’un bureau/table tout en laissant suffisamment d’espace pour circuler autour ? Ce défi relevé correspond bien à l’ADN de Flos : être capable d’innover tout en proposant une solution esthétique et poétique. En somme, créer l’inattendu ! Flos devient un laboratoire d’essai et d’innovation en avance sur son époque.

En 1972, le design italien connaît une reconnaissance internationale à travers l’exposition : « Italy: The New Domestic Landscape » au MoMA de New York. Les designers italiens imposent leur vision d’un design reflet d’un nouveau mode de vie hérité des mouvements sociaux et culturels de 1968. Flos est évidemment représenté à l’événement et accroît sa notoriété qui dépasse maintenant les frontières. Il faut dire qu’entretemps l’éditeur a produit parmi les luminaires les plus iconiques du design italien…

1962 est une année féconde pour l’éditeur italien. Hormis le projet de la lampe ARCO, 2 autres luminaires toujours signés des frères Castiglioni et qui seront édités chez Flos sont conçus. La lampe Toio tout d’abord, qui sous ses allures de canne à pêche est avant-gardiste pour l’époque. Elle répond aux souhaits de ses créateurs pour imaginer une lampe longiligne, souple et maniable qui « s’effacerait presque » du décor de la pièce. La lampe Taccia est aussi l’exemple d’un design souple et épuré, mais toujours original et classieux. Ses dimensions qui la font ressembler à un gros projecteur sont inhabituelles pour l’époque ; son look et son utilité la font rentrer dans les pièces emblématiques du design vintage.

 Lampe Taccia installée dans un intérieur au design épuré, quelle élégance !
Source : Flos

En 1971, Achille Castiglioni continue d’innover pour Flos. Il conçoit avec le designer Pio Manzù, le système d’éclairage Parentesi. Sur un câble tendu fixé au plafond et lesté au sol, un ou plusieurs tubes d’acier portant chacun un spot orientable peuvent être fixés. Le système Parentesi peut ainsi se muer en suspension, lampadaire ou éclairage d’appoint. Une nouvelle réussite pour Achille Castiglioni et Flos qui leur vaut de remporter le Compasso d’Oro en 1979. 

La fameuse lampe Snoopy, en référence au personnage créé par Charles Schulz, une autre lampe emblématique de la collaboration fructueuse entre les Castiglioni et Flos (1967).

Flos a trouvé la recette du succès qui s’appuie sur un design innovant et fonctionnel avec une touche créative et fantaisiste. La maison italienne aime en tout cas les designers capables de résoudre des problèmes techniques. Vers le milieu des années 1980, Sergio Gandini rencontre le tout jeune Philippe Starck et accepte de fabriquer un de ses projets. Piero Gandini, le fils de Sergio qui débute alors dans l’entreprise perçoit le potentiel de Starck. En 1991, Flos édite la lampe Miss Sissi imaginée par le designer français, c’est un nouveau succès commercial. 

Outre Philippe Starck, Piero Gardini va continuer d’ouvrir les portes de Flos à de grands designers internationaux comme l’australien Marc Newson, l’anglais Jasper Morrison, ou encore l’allemand Konstantin Grcic, ce que la célèbre marque fait toujours aujourd’hui. Depuis 2005, Flos écrit un nouveau chapitre de son histoire avec la création de Flos Architectural Lighting, sa marque dédiée à l’éclairage professionnel. Piero Gandini a pris la direction de Flos en 1999, au décès de son père, avant de quitter définitivement l’entreprise il y a 2 ans, mettant ainsi un terme à la collaboration de la famille Gandini avec Flos.

François Boutard