Accueil, Icônes, Se cultiver

Herman Miller, une saga américaine

BLOG

Herman Miller est un nom qui compte dans l’histoire du design, mais plus encore dans l’histoire de l’industrie du meuble américain. Pour les aficionados du design vintage, la marque du fabricant de meuble américain du Michigan est étroitement liée à l’un des duos les plus connus du design de mobilier de l’après-guerre : Charles & Ray Eames. Précurseur d’un design original qui repose avant tout sur la qualité des produits, l’entreprise américaine a su évoluer et continue de susciter l’admiration des plus grands industriels en devenant, par exemple, le spécialiste mondial du siège de bureau ergonomique. En 2010, l’entreprise de meubles et matériel de bureau était consacrée leader de l’industrie pour la 22ème année par le Magazine Fortune dans son classement des sociétés « les plus admirées ».

Saga familiale, l’entreprise Herman Miller est fondée en 1923 par Dirk Jan De Pree (1891-1990) qui rachète, grâce à l’appui financier de son beau-père Herman Miller, The Michigan Star Furniture Company (née en 1905) qu’il renomme immédiatement du nom de son bienfaiteur. D.J. De Pree, rentré en 1909 comme commis à la Michigan Star Furniture Compagy va patiemment construire un empire familial. Il va dans un premier temps spécialiser l’entreprise dans la reproduction de mobilier d’intérieur traditionnel.

Survient la Grande Dépression qui pousse le fondateur à innover pour survivre. Il prend un tournant décisif pour l’entreprise en rencontrant Gilbert Rhode (1894-1944), un designer new-yorkais, qui le convainc de casser les codes du marché en créant du mobilier innovant. En 1942, Herman Miller rentre sur le marché du mobilier américain avec la collection Executive Office Group dessinée par Gilbert Rhode, précurseur du mobilier system (mobiliers systèmes) qui sera un des grands succès de l’entreprise.

Avec la mort de Gilbert Rhode en 1944, D.J. De Pree a de nouveau le nez fin et recrute, un an plus tard, le designer Georges Nelson (1908-1986) en tant que directeur du design, poste qu’il gardera jusqu’en 1972. D.J. De Pree et Georges Nelson vont définir ensemble l’ADN design du Groupe Herman Miller et donner naissance à certaines pièces parmi les plus emblématiques du design moderne, en collaboration avec des designers talentueux.

1

De gauche à droite sur la photographie : George Nelson, DJ De Pree, Jim Eppinger, Hugh De Pree, Alfred Auerbach et un homme inconnu.

Ainsi en 1944, Herman Miller réalise la fameuse Coffe Table du designer japonais Isamu Noguchi (1904-1988), qu’elle produira de 1947 à 1977. En 1959, sort dans la lignée de la table de café la Noguchi Rudder Table. Deux pièces originales aux formes architecturales qui, sur la base de deux pieds supportant un plateau, célèbre le design organique (lien site internet Design Market).

2

Coffee Table, design Isamu Noguchi pour Herman Miller, 1944.

 

3

Isamu Noguchi, Noguchi Rudder Table, 1949. Digne héritière du modèle de 1944, la Noguchi Rudder Table repose sur pieds chromés, un contraste réussi avec la finition du plateau en noyer, ébène, érable ou frêne blanc.

 

Mais le coup de maître qui fait entrer Herman Miller dans la cour des grands éditeurs est réalisé en 1945-1946 avec le couple américain Charles (1907-1978) & Ray (1912-1988) Eames. Les Eames mettent au point l’emblématique Eames Lounge Chair Wood (LCW) encore appelée la Eames Plywood Lounge Chair.

 

4

Eames Lounge Chair Wood (LCW), design : Ray and Charles Eames dans les années 40.

 

5

Eames Lounge Chair Wood (LCW), détail de la structure, 1945-1946.

 

6

Les Eames Moulded Plywood Chairs éditées aujourd’hui chez Herman Miller.

Une assise incroyablement innovante pour l’époque au style inimitable issue des travaux du couple Eames pour la marine américaine. Le coup de force des Eames est d’avoir pu travailler le contreplaqué (plywood) pour le modeler et le cintrer dans des courbes complexes. Pièce emblématique du design moderne, la LCW des Eames a été élue Design of the Century par le magazine Time.

7

Sur la photographie, au fond, de gauche à droite : Alfred Auerbach, Jim Eppinger, D.J. De Pree, Max De Pree, George Nelson. Assis, de gauche à droite : Charles Eames, Hugh De Pree.

Poursuivant sa relation fructueuse avec le couple Eames, Herman Miller, qui a acquis en 1947 les droits exclusifs de commercialisation des produits primés Eames en contreplaqué moulé, réalise un second coup de maître en 1950 avec la sortie de la Eames Plastic Chair. Guidés par leur volonté de fournir au grand public le meilleur du design à prix abordable, les Eames réalisent une coque d’assise d’une seule pièce, en utilisant les propriétés de la fibre de verre. Herman Miller commercialise alors ce qui sera les premiers sièges en plastique produits en série. Comme pour la Plywood Chair, les chaises plastiques des Eames seront déclinées avec des assises différentes et des piètements différents eux-aussi. Ces chaises sont devenues des icônes du mobilier design moderne.

8

Eames Plastic Side Chair (modèles DSR pour Dining Side Chair Rod Base) et leur fameux piètement Eiffel sur le catalogue de l’éditeur Vitra. Design : Charles & Ray Eames, 1950. En 1957, un accord de licence entérine la commercialisation des assises Eames pour le marché américain par Herman Miller, le marché européen et du Moyen-Orient est dévolu à Vitra.

 

9

La gamme des Eames Plastic Chairs éditée aujourd’hui chez Vitra pour l’Europe et le Moyen-Orient. Les Eames Plastic Armchair (version fauteuil ont la coque A) ; les Plastic Side Chair (version chaise ont la coque S). On distingue ainsi les modèles DSR/DSS/DSX/DSW des modèles DAR/DAS/DAX/DAW. La dernière lettre désigne le type de piètement.

 

10

Chaises DAW pour Dining Armchair Wood Base chez Vitra. Design Charles & Ray Eames, 1950.

Les années 50 marquent la sortie de modèles aujourd’hui unanimement plébiscités par les amateurs de design, même si Herman Miller arrêtera de les produire vers la fin des années 50 et les années 60, pour reprendre leur production dans les années 80 et 90.

On peut ainsi citer les modèles Coconut Chair et la fameuse banquette Marshmallow, deux créations de Georges Nelson (la seconde avec Irving Harper), ainsi que la Eames Lounge Chair et son repose-pieds Ottoman sortis en 1956.

11

Coconut Chair, design Georges Nelson pour Herman Miller, 1955.

12

Fauteuil Eames Lounge Chair et son repose pieds Ottoman, design Charles & Ray Eames pour Herman Miller, 1956. Aujourd’hui, le Fauteuil Eames Lounge Chair et son Ottoman sont signés soit par Herman Miller, soit par Vitra Design.

 

Un tournant important marque ensuite l’histoire de la société familiale – Hugh De Pree et surtout Max De Pree, les 2 fils de D.J. De Pree gravissent les échelons de l’entreprise jusqu’à la diriger – du Michigan avec le recrutement en 1958 de Robert Propst (1921-2000) en tant que chercheur. Ce dernier invente dans les années 60 le Action Office System, un système de panneaux modulaires ouverts avec des éléments de fixation annexes pour les environnements de travail en open office. Herman Miller révolutionne ainsi le design de l’environnement de bureau et continue encore aujourd’hui à le faire avec des systèmes modulaires sans cesse améliorés et adaptés aux réalités de l’entreprise.

 

13

Action Office System, le système modulaire pour les environnements de travail conçu par Robert Propst aujourd’hui dans le catalogue Herman Miller. La première version de l’A.O est présentée en 1964, le design est l’œuvre de Robert Propst et Jack Kelley.

14

Action Office System sur le catalogue Herman Miller. Design Robert Propst et Jack Kelley.

 

Depuis lors, Herman Miller continue d’être la référence mondiale du mobilier de bureau et du design pour l’environnement de travail, sans pour autant renier son passé avec les pièces de mobilier design de l’après-guerre qui ont fait sa renommée et qu’elle continue de produire dans la Herman Miller Collection.

 

Herman Miller continue de collaborer avec des designers contemporains, pour le mobilier intérieur ou celui de bureau. Citons ainsi les designers Sam Hecht et Kim Colin, le Studio 7.5 ou encore l’architecte et designer belge Vincent Van Duysen. Sans oublier les collaborations historiques avec le créateur Ward Bennett (1917-2003), le designer Bill Stumpf (1936-2006) et le dessinateur industriel Don Chadwick (1932-).

 

15

Les sièges de bureau Ergon 3 sortis en 1995. Déclinaison du siège Ergon créé par Bill Stumpf pour Herman Miller en 1976. Avec ce siège, Herman Miller a marqué l’entrée des sièges ergonomiques dans une nouvelle ère.

 

Rédigé par François Boutard