Se cultiver

La génération dorée du design danois

L’art de vivre à la Danoise est célébrée dans le monde entier. Le terme « Hygge » qui n’appartient qu’aux danois définit un mode de vie dans lequel l’habitat intérieur est chaleureux et douillet. Une génération d’architectes et designers danois ont incarné ce concept pour imposer le design danois sur la scène internationale au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale. Ils ont pour nom Hans WEGNER, Arne JACOBSEN, Borge MOGENSEN, Verner PANTON, pour les plus connus. Focus sur ces créateurs d’exception qui ont façonné l’âge d’or du design danois dans les années 50 et 60.

Architecte et designer de meubles, Kaare KLINT (1888-1954) est considéré comme le père du design moderne Scandinave. On lui doit le passage des arts décoratifs danois vers le design mondialement connu qui explosera dans les années 1950. Plutôt que de se tourner vers l’esthétique froide du Bauhaus, KLINT poursuit la tradition scandinave d’une ébénisterie de très haute qualité alliée à des formes simples et fonctionnelles : un retour à l’artisanat d’art, mais avec la volonté de créer des meubles pratiques, correctement dimensionnés et donc confortables !

Chaise Faaborg, design Kaare KLINT, 1915. Une chaise créée pour le Musée Faaborg du Danemark. Un mariage parfait entre la recherche d’un objet fonctionnel (l’assise est très légère et peut être déplacée) et un design moderne.
Chaise Faaborg, design Kaare KLINT, 1915. Une chaise créée pour le Musée Faaborg du Danemark. Un mariage parfait entre la recherche d’un objet fonctionnel (l’assise est très légère et peut être déplacée) et un design moderne.
Fauteuil Safari, design Kaare KLINT, 1933. En bois massif avec des lanières et des accoudoirs en cuir naturel. Klint réinterprète un siège léger et démontable utilisé par les officiers anglais durant leurs expéditions dans les colonies africaines.

Kaare KLINT fut nommé en 1924 directeur de la nouvelle Ecole de design de mobilier à Copenhague, au sein de la section d’architecture de l’Académie des beaux-arts de Copenhague. Il va former à ces idées avant-gardistes une bonne partie de la génération dorée du design danois…

Parmi celle-ci, son représentant le plus doué est sans doute Hans WEGNER (1914-2007). Formé chez le maître ébéniste Stahlberg, sans diplôme, puisqu’il ne finit pas son cursus à l’École des Arts et Métiers de Copenhague, WEGNER travaille directement avec les architectes Erik Møller et Arne Jacobsen, puis fonde son studio de design. Il atteint la consécration avec la conception de la Round Chair qui fit la couverture en 1950 du magazine American Interiors et fut auréolée du titre de « la plus belle chaise du monde ». Le monde entier découvre alors le génie du design danois qui ouvre 2 décennies exceptionnelles qui marquent son âge d’or.

The Round Chair, design Hans WEGNER, 1949. La Round Chair désignée comme « The Chair » incarne l’ADN du design danois : formes souples organiques, épure du style et ergonomie. Une assise culte du design moderne
The Round Chair, design Hans WEGNER, 1949. Louée pour son ergonomie, la Round Chair fut utilisée par le candidat à la Présidentielle John F. Kennedy qui souffrait du dos lors de son entretien télévisé avec Richard Nixon en septembre 1960.

Fauteuil CH07, design Hans WEGNER, 1963. Une assise symbolique du génie de WEGNER : pureté des formes et de la ligne, légèreté et confort. Elle est fabriquée depuis 1998 par l’éditeur danois Carl Hansen & Søn;

La préférence des designers danois pour imaginer un mobilier fonctionnel, bien proportionné – obsession de Kaare KLINT pour les mesures – et confortable, va de pair avec des lignes courbes et enveloppantes. L’architecte et designer Arne Jacobsen (1902-1971) est celui qui va pousser le plus loin les recherches pour un design organique, en opposition à l’esthétique géométrique des théories du Bauhaus. À la fin des années 50, pour meubler le hall et les zones de réception du Royal Hôtel de Copenhague, Arne Jacobsen crée 2 sièges iconiques qui feront la renommée d’un style organique qui diffuse une atmosphère chaleureuse et cosy : le fauteuil Cygne et le fauteuil Œuf.

Ameublement du Royal Hôtel de Copenhague. Au 1er plan, de gauche à droite, le fauteuil Œuf (Egg) et le fauteuil Cygne conçus par Arne JACOBSEN. 2 assises devenues cultes aux formes enveloppantes et toujours incroyablement modernes !
Ensemble de Ant chair (Chaises fourmi), design Arne Jacobsen pour l’éditeur Fritz Hansen, 1952. La Ant Chair est une chaise représentative de la créativité de Jacobsen pour un design organique. Elle évoque ici la forme d’une fourmi. Minimalisme, durabilité et confort…

Borge MOGENSEN (1914-1972), ami intime de Hans WEGNER et né la même année que ce dernier, conçoit des pièces de mobilier simples, élégantes et fonctionnelles, dans la droite ligne du design enseigné par Kaare KLINT. Sa carrière est marquée par sa collaboration avec l’éditeur danois Fredericia Stolefabrik, débutée en 1955. Si le design danois décolle dans les années 50, il le doit aussi à des éditeurs et fabricants particulièrement inspirés. Parmi les plus connus, citons : Fritz Hansen – 1872, Louis Poulsen – 1874, Søborg Møbelfabrik – 1890, Carl Hansen & Søn – 1908, FDB Møbler – 1942, PP Mobler – 1953. Tous ont étroitement collaboré avec les meilleurs designers du pays. Avec WEGNER et JACOBSEN, MOGENSEN hisse le design danois au niveau international.

Andreas GRAVERSEN (à gauche) et Borge MOGENSEN. Le repreneur et patron de l’éditeur danois Fredericia va nouer une relation très forte et une collaboration fructueuse avec le designer danois jusqu’à la mort de ce dernier.
Fauteuil Hunting 2229, design Borge MOGENSEN pour Fredericia, 1950. Certainement la pièce la plus originale et connue du designer : un fauteuil conçu à l’occasion de l’exposition d’automne de la Guilde des ébénistes dont le thème était : « The Hunting Lodge » (le pavillon de chasse)
Fauteuil Sleighchair 2254 en chêne et tissu orange, design Borge MOGENSEN, années 50.
Paire de fauteuils 2207 « Lounge Chair », design Borge MOGENSEN pour Fredericia, 1963. Une silhouette distinguée..

Autre designer danois de renom, Finn JUHL (1912-1989) est connu pour ses pièces de mobilier au design épuré à l’extrême, ce qui lui vaut d’être moins populaire que ses pairs, WEGNER et MOGENSEN. Et pourtant, ses assises sont d’une élégance rare… On lui doit d’avoir introduit et popularisé le design danois aux États-Unis où il enseigna.

Chaise 45, design Finn JUHL. Fabriquée en chêne ou en noyer et recouverte de tissu ou de cuir, la 45 est d’une grâce exceptionnelle…
Chaise 45, design Finn JUHL, vue de derrière.

Enfin, on ne peut évoquer l’âge d’or du design danois sans parler de 2 figures singulières : Poul HENNINGSEN (1894-1967), un contemporain de Kaare KLINT, et Verner PANTON (1926-1998), l’enfant terrible du design danois. Le 1er a illuminé une grande partie du siècle précédent avec une science peu commune des luminaires. Le second a marqué les années 60 avec son univers fantaisiste et psychédélique, très coloré, profitant à fond de l’arrivée des matériaux plastiques dans l’industrie du meuble.

En 1960, Verner PANTON réalise un de ses projets les plus fameux : le design et l’aménagement intérieur de l’hôtel-restaurant ASTORIA à Trondheim (Norvège). Verner PANTON a utilisé le design textile Geometry I à IV pour les sols, les murs et les plafonds afin de donner à la pièce une certaine uniformité.
Les chaises utilisées sont différentes versions de la Panton Cone Chair et de la Heart Cone Chair. Les chaises regroupées autour des tables et les luminaires Topan s’accordent et divisent la grande pièce en salons individuels avec une note intimiste.

Tous les Danois vous le diront : le créateur de luminaires Poul HENNINGSEN est une légende dans son pays. Rares sont les intérieurs domestiques qui n’ont pas au moins une lampe de la série PH conçue par cet architecte, mais aussi écrivain. Fidèle tout au long de sa vie à l’éditeur danois Louis Poulsen, Poul HENNINGSEN créa plus d’une centaine de lampes pour la gamme « PH ». L’idée avant-gardiste du designer résidait dans la conception de multiples abat-jours et diffuseurs pour fournir une lumière chaleureuse et diffuse.

Suspension PH Artichoke (Artichaut), design Poul HENNINGSEN pour Louis Poulsen, 1957. Peut-être le luminaire le plus connu du design danois.
Suspension PH Artichoke (Artichaut), design Poul HENNINGSEN pour Louis Poulsen, 1957. 72 lamelles soigneusement réparties en 12 rangées de 6 lamelles assurent une lumière anti-éblouissante. Un éclairage raffiné et confortable…

Si Poul HENNINGSEN et Verner PANTON offrent un design moins conventionnels que leurs illustres compatriotes, leurs créations ont toutes des proportions parfaites. Un savoir-faire que Kaare KLINT, maître du traitement des proportions, ne pourrait renier… Élégance, simplicité des formes, ergonomie et fonctionnalité, ce sont là les traits essentiels du design Danois d’après-guerre qui continue encore d’inspirer les créateurs du monde entier.

François BOUTARD