Se cultiver

La lampe Pipistrello : icône absolue du design italien

Quand, en 1965, les designers Elio Martinelli et Gae Aulenti passent des nuits blanches pour tester une lampe au design révolutionnaire capable de diffuser une lumière douce et homogène, ils sont loin de se douter du succès planétaire qui les attend. Lui, Elio Martinelli, est le patron de l’entreprise italienne Martinelli Luce, déjà reconnue en Italie pour être la référence dans la création de luminaires ; elle, Gae Aulenti, architecte et designeuse, est l’une des rares femmes à percer dans le monde très masculin du design italien d’après-guerre, alors en plein boom. Leur lampe, la Pipistrello, va devenir une des icônes du design italien d’après-guerre et continue encore de fasciner. Retour sur les raisons qui ont fait de ce luminaire une icône emblématique du design moderne et contemporain.

 Lampe de table Pipistrello par Gae Aulenti pour Martinelli Luce.

Au commencement était un nom étrange et curieux : « Pipistrello », que peut-il donc bien signifier ? Gae Aulenti (1927-2012) qui est la créatrice de ce luminaire singulier lui a donné ce nom qui signifie « chauve-souris » en italien. L’abat-jour aux nombreuses courbes évoque effectivement la silhouette d’une chauve-souris… Une idée pour le coup peu commune !

Esquisses réalisées par Gae Aulenti pour réaliser la lampe Pipistrello.

À dire vrai, la forme, peu commune, est surprenante pour l’époque, mais elle s’inscrit dans une démarche : Gae Aulenti a conçu ce luminaire pour rendre hommage aux formes élégantes et courbées de l’Art nouveau, lequel s’inspire des formes naturelles de la faune et de la flore.

Elio Martinelli (1921-2004) qui est devenu au cours des années 50 un spécialiste reconnue de la production de lampes avec la création de l’entreprise Martinelli Luce, puisait aussi sa créativité dans la nature, révélant des lignes et des formes d’originalité surprenantes. C’est pourquoi, lorsque Gae Aulenti le sollicite croquis en mains, pour la réalisation de sa lampe, Martinelli est convaincu et dit oui au projet.

Elio Martinelli, portrait.
© Pinterest

Il est alors peu courant à l’époque pour une femme architecte et designeuse de réussir à convaincre un industriel de faire fabriquer sa propre création. En 1965, Gae Aulenti a 38 ans et possède une solide formation. Diplômée en architecture de la très prestigieuse école polytechnique de Milan (Politecnico di Milano) en 1953, où elle a également obtenu le diplôme de la profession – ce qui est rare à l’époque pour une femme -, elle y enseigne cette discipline depuis 1964. Elle fait aussi partie depuis 10 ans de la rédaction de Casabella, une revue mensuelle internationale d’architecture, d’urbanisme et de design.

Gae Aulenti en plein travail, photographiée par Ugo Mulas.
© Wikipedia

En quoi la Pipistrello est-elle une pièce très innovante pour l’époque ? Le choix esthétique tout d’abord. Gae Aulenti a réussi à combiner les lignes très géométriques de l’architecture des buildings américains des années 30 (base de la lampe) avec les lignes sculpturales de l’Art nouveau. Une philosophie qui colle bien avec l’ADN de Martinelli : une réflexion pour marier des formes organiques à un design rigoureux et épuré.

Lampe de table design Serpente, design Elio Martinelli pour Martinelli Luce. En 1965 également, Elio Martinelli dessine cette lampe emblématique du design italien qui évoque la forme d’un serpent, d’où le nom du luminaire.
 Lampe Cobra, design Elio Martinelli pour Martinelli Luce, 1968. Une autre lampe culte du design italien conçue par le designer et chef d’entreprise italien.
Lampe Cobra, design Elio Martinelli pour Martinelli Luce, 1968. Un joint en acier permet une rotation facile sur 360°, la capacité rotative de la lampe lui permet d’évoquer la forme d’un cobra !

Un choix technologique ensuite : le socle en métal laqué est réglable en hauteur grâce à un bras télescopique en acier. Surtout, Elio Martinelli qui était en recherche constante de nouvelles technologies et d’innovations, va, avec Gae Aulenti, concevoir le diffuseur de la lampe en méthacrylate opal blanc, un matériau dit opalescent. Le but : projeter une lumière douce et homogène sur un matériau qui prend alors une teinte « laineuse ». Autre innovation : la partie télescopique et le diffuseur en méthacrylate sont réalisés grâce à des techniques de moulage innovantes pour l’époque.

La Pipistrello est devenue par la suite une pièce emblématique grâce à son style intemporel, à tel point que certains la surnomme même « La madeleine de Proust des amoureux du design ». En effet, c’est une pièce qui avec son élégance et sa modernité s’intègre aussi bien dans un intérieur contemporain, industriel ou classique !

Le tube télescopique qui permet de régler sa hauteur de 66 à 86 cm contribue aussi à faire de la Pipistrello une lampe qui s’adapte à toutes les configurations : à la fois lampe de chevet, lampe de bureau, lampe de salon ou encore posée directement au sol pour devenir un véritable meuble !

 Lampe Pipistrello posée dans un salon contemporain à la décoration chic et chaleureuse.
© Pinterest
Lampe Pipistrello utilisée comme luminaire de bureau.
© Residence Magazine
 Posée au sol la Pipistrello devient un meuble design à part entière.
© Pom and Gus

La firme italienne Martinelli Luce est toujours la seule détentrice des droits d’exploitation des plans originaux de la Pipistrello. Son best-seller mondial a toujours la cote, car l’éditeur italien a su faire évoluer le modèle au fil du temps. Ainsi, la Pipistrello est déclinée en plusieurs coloris comme le brun, le pourpre et le vert agave (en plus du blanc et du noir). Les matériaux ont aussi évolué : le modèle existe en aluminium, cuivre, argent et laiton satiné. En 2013, 2 autres modèles plus légers et petits sont proposés : la Med Pipistrello (diamètre 40 cm, hauteur réglable entre 50 et 62 cm) et la Mini Pipistrello (diamètre de 27 cm, hauteur fixe de 35 cm, poids : 2,5 kg contre 10 Kg pour le modèle original).

Une image contenant mur, intérieur, blanc, lampe

Description générée automatiquement

Lampe Pipistrello en vert agave, une couleur choisie pour sublimer le design de la pièce.

Lampe Pipistrello plaquée or 24K, design Gae Aulenti pour Martinelli Luce. Pour fêter les 50 ans du modèle, Martinelli Luce a lancé une édition limitée et numérotée avec un socle en or.

Martinelli Luce a aussi adapté la technologie de l’époque à sa célèbre lampe. Les LEDs ont remplacé les ampoules et sont proposées en version dimmable qui permet de faire varier l’intensité lumineuse par simple application des doigts. Enfin, en 2019, l’éditeur italien a lancé sa « Pispistrello 4.0 », une version dotée de la technologie Tunable White Led, à travers une application mobile (en collaboration avec CASAMBI). Originale, intemporelle et élégante, la Pipistrello semble indémodable, un « must-have » pour tous les fans de design vintage !

Cover : © Mon Concept Habitation

François Boutard