Se cultiver

Le mobilier en laine bouclée : un revêtement chic et intemporel

Depuis 2 ans, le tissu en laine bouclée ou tissu bouclette fait un retour remarqué dans les collections des éditeurs de meubles contemporains. Et pour cause, ce revêtement qui inspire le réconfort et le cocooning revient en force dans les tendances déco du moment. On vous en dit plus sur un style hérité du design scandinave et qui n’a rien perdu de son pouvoir d’attraction…

C’est un retour en force remarqué : de nombreux éditeurs de mobilier contemporain remettent au goût du jour le tissu bouclette. Avec le confinement et la massification du télétravail, les Français ont repensé leur rapport à leur intérieur ; l’agencement intérieur et la décoration sont (re)devenues des valeurs refuges. C’est pourquoi nombreux sont les éditeurs à décliner leur vision d’un intérieur chaleureux dont la pièce centrale est une assise en tissu bouclé, de préférence blanche et lumineuse.

L’éditeur Roche Bobois propose le fauteuil Manta, design : Antoine Fritsch & Vivien Durisotti. Une allure tout en douceur avec un revêtement à l’aspect moutonneux.
Fauteuil rembourré Rico en tissu bouclé par l’éditeur Danois Ferm Living.
Fauteuil rembourré Rico en tissu bouclé dans un intérieur, par l’éditeur Danois Ferm Living.
L’éditeur Ligne Roset surfe sur la tendance du retour à la laine bouclée, pour un intérieur chaleureux. Coussin Mil avec une face en peau d’agneau de Mongolie à longs poils frisés. Le dos est en tissu suédine (100% polyester).

Revenons aux origines du succès de la laine bouclée. Dans les années 50, on doit à Coco Chanel la brillante idée d’utiliser la laine bouclée pour concevoir sa « petite robe noire » et sa « petite veste noire ». Mais la célèbre créatrice de mode avait déjà commencé à travailler avec des tissus grossièrement texturés : elle utilisait déjà le tweed de laine dans les années 1930. En 1954, c’est le succès pour Coco Chanel qui décline ses 2 pièces phares en tissu bouclé : c’est un succès mondial !

Parmi les clientes les plus connues de Coco Chanel, la 1ère Dame des Etats-Unis, Jacqueline Kennedy, va populariser son fameux tailleur chanel bouclé rose, le préféré de son mari, auprès de la jeune génération. L’histoire retiendra malheureusement qu’elle portait son tailleur fétiche le jour de l’assassinat du président John F. Kennedy.

Jackie Kennedy dans son tailleur en laine bouclée rose de Chanel et son mari, le 22 novembre 1963 à Dallas.

De la mode au mobilier, il n’y a qu’un pas. Le tissu bouclette fait une entrée remarquée dans le monde de l’industrie du design quand, à la fin des années 40, Florence Knoll réfléchit à la conception d’un fauteuil pour Knoll Associates, dans lequel elle pourrait se lover. L’aspect réconfortant de la laine bouclée sonne comme un évidence. Quant à la forme de l’assise, c’est le designer Finno-Américain Eero Saarinen (1910-1961) qui s’en charge. En 1948, naît ainsi la Womb Chair, habillée du bouclé Classic de Knoll. La pièce devient rapidement une icône du design d’intérieur.

Womb Chair, design Eero Saarinen pour Knoll Associates, 1948. Structure en acier massif, coque en fibre de verre de forme organique. Rembourrage en mousse ou en mousse de polyuréthane avec structure métallique. Le revêtement « Cato » est composé à 14 % de viscose et 86 % de laine.
Womb™ Chair Medium, design Eero Saarinen pour Knoll Associates, 1948. Eero Saarinen réussit à concevoir une assise à l’allure enveloppante et protectrice à la demande de Florence Knoll qui souhaitait : « une chaise qui ressemblait à un panier plein d’oreillers… quelque chose dans laquelle je pourrais vraiment me blottir. ». Les sièges à 4 pieds sont aujourd’hui disponibles chez Knoll dans les versions Standard, Medium ou Relax.

Que ce soit un designer scandinave qui a conçu cette assise sécurisante n’est pas un hasard. Il y a en effet une tradition dans le design scandinave pour concevoir un mobilier chaleureux et confortable pour passer les longues journées d’hiver… Les pays scandinaves privilégient un intérieur lumineux avec le bois comme pièce centrale. C’est ce qu’on appelle le design « Hygge », où comment apporter clarté, luminosité et confort pour un intérieur à l’atmosphère tendre et confortable, cosy en somme. Les pays nordiques sont passés maîtres en la matière et la laine bouclée, la laine d’agneau notamment, est depuis longtemps utilisée dans le mobilier scandinave.

Symbole de ce design « douillet, l’assise en poil d’agneau du fauteuil Lamino réalisée par le designer suédois Yngve Ekström (1913-1988). Elle synthétise tous les aspects du design « Hygghe », comme tant d’autres pièces du design scandinave, et notamment les fauteuils en agneau de l’éditeur danois Fritz Hansen.

Fauteuil Lamino en chêne avec son repose-pieds, le revêtement est en peau de mouton blanche. Design : Yngve Ekström, 1952, pour Swedese möbler. Un fauteuil accueillant à la peau moutonneuse.
Paire de chaises « TeVe » , design : Alf Svensson pour Ljungs Industrier AB Malmö, 1953. Cette chaise classique est devenue une icône dans les foyers suédois, siège et dossier rembourrés fermes qui sont recouverts d’une belle peau de mouton de couleur sable.
Paire de chaises « TeVe » , design : Alf Svensson pour Ljungs Industrier AB Malmö, 1953. Détail sur le revêtement en peau de mouton qui apporte chaleur et réconfort…
Fauteuil modèle 1578 en peau d’agneau édité chez Fritz Hansen, années 1940.

En France, le décorateur Jean Royère (1902-1981) est connu pour ses créations au revêtement laineux. Son Canapé Ours Polaire, réalisé en 1965, devient un classique du design avec son tissu en velours de mohair (velours de laine). Symbole des années d’après-guerre, le Teddy s’impose comme un tissu légèrement absorbant et ultra doux.

Paire de fauteuils  » Œuf « , design : Jean Royère, 1955. L’assise est un type de coque tapissé de lainage bouclé crème (sur la face externe) et de velours de laine noir sur l’intérieur. So cosy !
Canapé « Ours Polaire », design : Jean Royère, vers 1965. Tissu d’origine en velours de mohair.
Dessin de Jean Royère – Musée des Arts décoratifs

Par-delà les Alpes, le côté glamour et confortable de la laine bouclée ne laisse pas les designers italiens indifférents. Eux aussi utilisent le tissu bouclette qui connaît un second âge d’or dans les seventies. Le tissu bouclette se prête au jeu des couleurs pop et aux formes organiques de l’époque. Pour autant, le blanc lumineux du tissu reste la valeur sûre d’un design élégant.

Chaises longue en laine bouclée grise, design : Afra & Tobia Scarpa, années 1960 sur Design Market
Canapé vintage Camaleonda en laine bouclée par Mario Bellini, 1972 sur Design Market

Qu’est-ce qui fait le charme de la laine bouclée, puis du tissu bouclette ? La véritable laine amène sécurité et confort, une texture moelleuse qui rappellerait le « Doudou » de l’enfance ? Le tissu bouclette dont la surface est comme rehaussée de nœuds est le résultat d’un tissage irrégulier de la laine. L’aspect fini, une texture laineuse, apporte un confort visuel et une esthétique chic, surtout avec le blanc…

Aujourd’hui, d’autres matières comme le polyester composent ce tissu au confort élégant. Si on rajoute au confort du textile un design aux lignes très arrondies, alors on obtient une pièce élégante qui invite à la détente. Ce qu’ont bien compris les éditeurs actuels qui revisitent les classiques du design avec un revêtement en tissu bouclé…

Fauteuil Pacha, design : Pierre Paulin, 1975. En 2018, l’éditeur danois Gubi de design iconique et intemporel a réédité le célèbre fauteuil de Pierre Paulin. Des formes courbes et organiques alliées à un tissu bouclé en laine et viscose font tout le charme de cette pièce !
Fauteuil Boomerang, design : Peter Hvidt et Orla Mølgaard-Nielsen, 1956. En janvier 2020, l’éditeur danois &Tradition réédite le fauteuil Boomerang avec un habillage de tissu blanc à bouclettes.
Fauteuil Bouclette Wilson chez l’éditeur de meubles AM.PM. Une ligne qui n’est pas sans rappeler des grands classiques du design comme la Chaise Zig Zag de Gerrit Rietveld (1934) ou encore la Panton Chair de Verner Panton (1960) !

François Boutard