Se cultiver

Le palissandre : bois noble pour meubles d’exception

Cover

Le palissandre communément appelé « bois de rose » est par définition un bois tropical noble issu des forêts du Brésil, d’Amérique, d’Inde, et de Madagascar. Robuste, son allure distinguée et sa douceur en ont fait un matériau très recherché au départ pour fabriquer des instruments de musique, puis pour concevoir des meubles.

Avec ses qualités esthétiques évidentes, d’un brun violet aux magnifiques veines noires, les designers et fabricants de meubles en ont fait un must pour créer des pièces de mobilier à l’allure aristocratique, avec un succès jamais démenti. Deux régions du monde où la tradition de la belle ébénisterie est solidement ancrée ont produit parmi les plus belles pièces en bois de rose du design moderne et contemporain. Tout d’abord, le Brésil, le pays du bois tropical par excellence où le palissandre est connu sous l’appellation Jacaranda de Bahia (En France palissandre de Rio) et la Scandinavie, en particulier le Danemark, où l’on aime travailler le bois naturel.

Sergio Rodrigues (1927) est une des grandes figures tutélaires du design brésilien. Formé aux critères modernes formulés par l’Ecole du Bauhaus, il inclut naturellement dans son travail la chaleur des bois tropicaux. À l’acier il préfère la douceur du bois pour créer du mobilier alliant le beau bois et le beau cuir. Dès lors, en amoureux des espèces précieuses de bois de son pays, Sergio Rodrigues a dessiné parmi les plus beaux meubles de son pays en palissandre.

 

Image #1

Fauteuil Kilin en palissandre, design Sergio Rodrigues, vers 1975, édité chez Orca. Quand le palissandre se marie harmonieusement avec une épaisse peau de cuir brut tendue. Un classique indémodable !

Avant Sergio Rodrigues et la reconnaissance du savoir-faire brésilien par-delà ses frontières, il y a toujours eu une longue tradition d’ébénisterie au Brésil, et ce dès le début du XXe siècle. Citons Joaquim Tenreiro (1906-1992) né au Portugal et qui émigra au Brésil dans les années 20 pour y fonder par la suite sa propre entreprise de fabrication de meubles. En utilisant la noblesse du grain du bois de Jacaranda, Tenreiro acheva des meubles à l’allure noble et gracieuse.

 

Image #2

Joaquim Tenreiro, chaise longue, vers 1947. L’alliance tout en grâce du bois de Jacaranda et du cannage.

Image #3

Joaquim Tenreiro, ensemble de 2 tables d’appoint en palissandre, 1970.

Image #4

Table d’appoint en palissandre, design Joaquim Tenreiro, 1970. Détail du bois veiné, un plaisir esthétique pour les yeux.

Mais la plus belle pièce de design brésilienne, celle en tout cas qui utilise à plein la beauté du bois de Jacaranda est peut-être à mettre au crédit du designer auriverde d’origine polonaise Jorge Zalszupin (1922). Sa paire de fauteuils Presidencial réalisée au début des années 60, présente une assise et un dossier intégralement réalisés en bois de rose thermoformé.

 

Image #5

Paire de fauteuils Presidencial, design Jorge Zalszupin, Edition l’Atelier, 1962. L’assise, réalisée en jacaranda thermoformé laisse s’exprimer toute la beauté et la noblesse de ce bois exceptionnel.

Image #6

Paire de fauteuils Presidencial, vue de dos, design Jorge Zalszupin, Edition l’Atelier, 1962

L’allure « enveloppante » du fauteuil Presidencial n’est pas sans rappeler le confort d’une autre pièce parmi les plus mythiques du design moderne et que ses créateurs ont voulu réaliser à partir du bois de Jacaranda. Dans les années 50, le couple de designers américain Charles & Ray Eames se demandent comment donner un coup de jeune au traditionnel fauteuil club anglais ? De cette interrogation naît le fameux Lounge Chair dont l’assise et le dossier sont en palissandre de Rio ou de Santos, un bois plus clair que le Jacaranda.

 

Image #7

Fauteuil Lounge Chair, design Charles & Ray Eames, 1956, éditeur Vitra. Massif et confortable, le Lounge Chair est très prisé des collectionneurs, en particulier les versions antérieures à 1992 puisque depuis cette date il est interdit d’utiliser le palissandre de Rio pour fabriquer des meubles.

Image #8

Le fauteuil Lounge Chair avec son Ottoman également conçu à l’origine en bois de palissandre.

Le Brésil bien sûr pour évoquer le palissandre, mais la Scandinavie aussi ! Proches de la nature qui constitue leur environnement naturel, les designers scandinaves affectionnent le travail des bois naturels. Au milieu des années 1950, les créateurs scandinaves, en particulier danois, vont utiliser massivement des bois tropicaux comme le teck et le bois de palissandre pour fabriquer des enfilades, tables rondes ou chaises.

Parmi ces designers, Ole Wanscher (1903-1985), dont les meubles sont aujourd’hui édités par J.P. Jeppesen et Fritz Hansen, et dont les créations reflètent la délicatesse, l’élégance et l’ordre. Autre designer danois : Niels O. Møller (1920-1982) qui fonde en 1944 sa propre fabrique de meubles, JL Møllers Mobelfabrik, et qui existe toujours ! Møller fût un spécialiste des meubles en palissandre et teck, réputé pour la finesse de son travail. Enfin, citons Arne Vodder (1926-2002), passé à l’école de Finn Juhl (1912-1989), l’un des plus célèbres designers danois du XXe siècle. Les enfilades et bureaux d’Arne Vodder en palissandre et teck sont aujourd’hui très recherchés.

 

Image #9.png

Enfilade scandinave en bois de palissandre, design Ole Wanscher, 1960, éditeur : J.P. Jeppesen.

Image #10

Chaises de Salon Modèle 78 en palissandre et cuir par Niels Møller pour J.L. Møllers Mobelfabrik, années 1960. Le Modèle 78 est très apprécié des collectionneurs pour la légèreté et la pureté de ses formes.

Image #11

Table à rallonge en bois de palissandre avec bouts de pieds laqués noirs. Design Niels O. Møller, 1960, pour JL Møllers Mobelfabrik.

Image #12

Buffet en palissandre modèle 37, design Arne Vodder, 1950.

Image #13

Buffet en palissandre modèle 37, détail, design Arne Vodder, 1950.

Dans les années 1950 et 1960, les fabricants hollandais de meubles commencent à se faire connaître : Pastoe, Artifort, Gispen & Fristho sortent du lot et proposent aussi avec leurs designers des meubles en palissandre. En 1960, le designer hollandais Kho Liang Ie (1927-1975) utilise des lattes en palissandre de Santos pour son sublime Fauteuil F416, une réussite !

Evidemment, qui dit Artifort dit Pierre Paulin, le grand designer français qui lui aussi va incorporer la noblesse du bois de palissandre dans ses créations.

 

Image #14

Le fauteuil F416 de Kho Liang le pour Artifort. Les lattes en palissandre de Santos complètent harmonieusement les éléments en acier brossé et en métal et structurent la pièce, finesse et élégance au rendez-vous !

Image #15

Table basse vintage en palissandre par Pierre Paulin pour Altifort, années 60

Si le bois de palissandre a été très prisé des designers au début du siècle précédent et ce jusque dans les années 50 et 60, son utilisation est aujourd’hui fortement contrôlée pour protéger cette espèce de bois précieux. La vente de palissandre de Rio est ainsi interdite pour tous les arbres qui ont été coupés après l’année 1992. En 2013, le législateur a aussi décidé de protéger le palissandre de Madagascar (dalbergia de l’île de Madagascar). De bonnes raisons pour les amoureux des pièces réalisées avec ce bois exceptionnel d’acheter des modèles authentiques !

 

 

François Boutard.