Se cultiver

Nanna Ditzel : une figure incontournable du design scandinave

Bien moins que connue que ses compatriotes danois Arne Jacobsen et Finn Juhl, l’architecte et designeuse Nanna Ditzel (1923-2005) occupe pourtant une place de choix au panthéon des grands créateurs scandinaves du XXème siècle. Certaines de ses créations sont restées très populaires dans l’esprit des Danois et ont acquis un statut d’icônes dans l’histoire du mobilier d’après-guerre. Retour sur une carrière à la longévité exceptionnelle (1/2 siècle) marquée par des pièces de design remarquables.

Crédit photo : IDEAT
Nanna Ditzel, portrait.

Nanna Ditzel étudie à l’Académie Royale des Beaux-Arts du Danemark et obtient un diplôme en ébénisterie en 1943. Kaare Klint (1888-1954) (https://www.design-market.fr/), considéré comme le père du design danois est un de ses professeurs. En 1946, elle termine son cursus universitaire et obtient un diplôme d’architecte. C’est pourtant dans l’univers du design mobilier que Nanna Ditzel effectuera l’ensemble de sa carrière.

Cette dernière s’étale sur près de 5 décennies et peut être scindée en 3 grandes phases. C’est à l’académie des Beaux-Arts que Nanna Ditzel rencontre son 1er mari et collaborateur, Jørgen Ditzel (1921-1961), qui est tapissier. Le couple établit son studio de design. Durant les années 50 et jusqu’à la mort prématurée de son mari, Nanna Ditzel va se faire un nom dans le milieu du design d’après-guerre.

Crédit photo : Kettal
Nanna Ditzel & Jørgen Ditzel.

Dans sa 1ère partie de carrière, Nanna Ditzel avec son mari conçoit des meubles fidèles à l’ADN du design danois moderne : simplicité, confort et qualité, comme le fauteuil « Ring » que le couple crée en 1958. Les assises qu’ils conçoivent sont dans l’esprit de celles créées par Hans J. Wegner (1914-2007), un autre designer danois de légende, des fauteuils avec des dossiers légèrement incurvés.

Crédit photo : Artcurial
Paire de fauteuils « Ring », design : Nanna & Jørgen Ditzel. Un design « enveloppant » et confortable, à l’image du design danois. La structure est en chêne, l’assise et le dossier sont recouverts de peaux de mouton.
Crédit photo : Design Market
Fauteuil danois de style Nanna Ditzel, années 1950.

Le couple Ditzel travaille des matériaux très différents. En vrais scandinaves, ils travaillent le bois, et notamment le teck, mais ils n’hésitent pas non plus à se frotter à d’autres matières comme l’osier ou le rotin. En 1959, ils réalisent un fauteuil en forme d’œuf suspendu en rotin. Particulièrement remarqué pour cette pièce devenue une icône du design vintage, le couple accède à la notoriété.

Crédit photo : Design Market
Bureau danois vintage en teck, modèle ND93, design : Nanna & Jørgen Ditzel, 1950. La pièce est fabriquée par Søren Willadsen au Danemark. C’est un meuble simple, élégante et fonctionnel.
Crédit photo : Nanna Ditzel Design
Chaise longue « Perlen », design Nanna & Jørgen Ditzel pour l’éditeur japonais Kitani, 1951. Le prototype original a été réalisé par Søren Willadsen. Une pièce en teck magnifique !
Crédit photo : Nanna Ditzel Design
Chaise longue « Perlen », design Nanna & Jørgen Ditzel pour l’éditeur japonais Kitani, 1951. Vue de dos.
Crédit photo : Nanna Ditzel Design
Le fameux fauteuil « œuf suspendu » en rotin. Design : Nanna & Jørgen Ditzel, 1959.
Crédit photo : IDEAT
Fauteuil en rotin « Madame », design : Nanna Ditzel, 1951. Le style danois adapté au rotin, chic et élégant !
Crédit photo : IDEAT
Ensemble du mobilier conçu par le couple Ditzel en rotin. Au centre, trône le fauteuil « œuf suspendu ».

Ensemble, Nanna & Jørgen Ditzel remportent différents prix internationaux – des médailles d’argent et d’or à la Triennale de Milan –. En 1956, ils reçoivent le prix Lunning, la récompense annuelle la plus prestigieuse du design scandinave. Créatrice protéiforme, Nanna Ditzel travaille le verre, le caoutchouc, et produit non seulement des meubles, mais aussi des pièces de textile, des bijoux, sans oublier l’art de la table. En 1954, elle entame ainsi une collaboration avec la société danoise spécialisée dans l’argenterie, Georg Jensen. Cette collaboration montre le goût de la designeuse pour un design organique qui épouse les lignes du corps. Ses bijoux sont élégants, racés, et sont faits pour durer. Les pièces qu’elle conçoit pour Jensen figurent d’ailleurs toujours aujourd’hui au catalogue de la maison d’argenterie suédoise !

Crédit photo : Georg Jensen
Collier en argent sterling, design : Nanna Ditzel pour Georg Jensen. En 1956, Nanna Ditzel crée la collection « Capsule ». Une série de bijoux aux formes organiques qui laissent une impression de mouvement et d’aisance. Une collection intemporelle que le bijoutier a relancée.
Crédit photo : Georg Jensen
Bracelet subtil et sophistiqué formé d’une série de pièces presque en forme de feuille. Design : Nanna Ditzel pour Georg Jensen. Élégance et discrétion !
Crédit photo : Georg Jensen
Bague en argent sterling sculpturale et audacieuse qui s’enroule autour d’un doigt. Design : Nanna Ditzel pour Georg Jensen. La bague donne au doigt une apparence longue et élégante. Conçue à l’origine en 1955, le modèle est maintenant relancé chez le joaillier danois.
Crédit photo : Georg Jensen
Bague en argent sterling portée, design Nanna Ditzel pour Georg Jensen.
Crédit photo : Georg Jensen
Bracelet en argent sterling, design Nanna Ditzel pour Georg Jensen, 1955. La serrure sur le bracelet n’est pas cachée mais traitée comme faisant partie intégrante du design lui-même.
Crédit photo : Georg Jensen
Bracelet en argent sterling porté, design Nanna Ditzel pour Georg Jensen, 1955.
Crédit photo : Kvadrat
Tissu Halingdal, design Nanna Ditzel, 1965, créé pour la marque danoise de textile Kvadrat. Un classique de l’ameublement d’intérieur, composé à 70% de laine et à 30% de viscose. Kvadrat décline aujourd’hui ce tissu en une large palette chromatique.
Crédit photo : Design Market
Tapis vintage danois « Unikaeteppe » en tissu bleu, design Nanna & Jørgen Ditzel, 1960. Ce tapis a de nombreuses nuances de carrés bleus, il est fait de tissu kvadrat.
Crédit photo : Design Market
Tapis vintage danois « Unikaeteppe » en tissu bleu, design Nanna & Jørgen Ditzel, détail des motifs, 1960.

Après la mort de son mari en 1961, Nanna Ditzel poursuit avec succès sa carrière dans les années 60. On lui doit notamment la création de la fameuse série de tabourets « Toadstool » qui connaît un succès immédiat et marque son époque.

Crédit photo : Artsy
Table et tabourets série « Toadstools », design Nanna Ditzel, 1962. Des pièces de mobilier ludiques conçues pour les enfants turbulents qui peuvent s’y asseoir, mais aussi s’en servir de tables pour dessiner, les empiler, les faire rouler, grimper dessus…
Crédit photo : H. Gallery
Nanna Ditzel pose à côté de ses tabourets « Toaadstools ». À gauche, le berceau en bois « Lulu » créé en 1963 et considéré comme un grand classique du design danois.

En 1968, elle se marie une seconde fois, avec l’homme d’affaires d’origine allemande Kurt Heide. Le couple habite à Londres pendant près de 20 ans. Elle continue de travailler pour des entreprises danoises et britanniques. Ensemble, ils créent un centre de design international et un showroom appelé Interspace. C’est une période durant laquelle la designeuse expérimente de nouvelles matières, comme la fibre de verre.

Crédit photo : Core77
À la fin des années 1960, Nanan Ditzel expérimente des matériaux synthétiques, comme ici un tabouret moulé avec des bras et un dossier fixé avec des boulons, 1969.

Ce second chapitre de la vie de Nanna Ditzel se clôt en 1985, à la mort de son second mari. Nanna Ditzel revient alors à Copenhague, crée à nouveau son propre studio pour y entamer une 3ème partie de vie très active. Pendant les années 80 jusqu’aux années 2000, la designeuse conçoit des pièces de mobilier plus audacieuses et expressives. Sa collaboration avec l’éditeur danois Fredericia Furniture (existe depuis 1911) aboutit notamment à la création de la banquette « Bench for two » avec sa finition sérigraphiée, et à la chaise « Trinidad », qui devient instantanément un « hit » pour le fabricant de meubles danois, qui produisait à un moment donné un millier de chaises par mois pour répondre à la demande !

Crédit photo : H. Gallery
Table et assise « Bench for two », design Nanna Ditzel, en collaboration avec Fredericia Furniture, 1989. Une pièce incroyable, un banc ou fauteuil à double dossier sur lequel les occupants sont assis à angle droit et peuvent converser. Le banc et sa table en quart de cercle sont fabriqués à partir de contreplaqué d’un millimètre d’épaisseur, sérigraphié avec un motif circulaire hypnotique.
Crédit photo : La Boutique Danoise
Chaise « Trinidad », design Nanna Ditzel pour Fredericia Furniture, 1993. Le nom de la chaise provient des façades des maisons victoriennes de l’île de Trinidad, qui jouent avec la lumière du jour. Les découpes du bois de la chaise lui donnent un aspect en éventail et filtrent la lumière de manière ludique.
Crédit photo : Design Market
Ensemble de 6 chaises « Trinidad », design Nanna Ditzel pour Fredericia Stole, 1993. En 1995, cette chaise reçoit le prix ID, la plus haute plus haute distinction du design au Danemark.

Sur le tard, Nanna Ditzel crée des meubles à la forte personnalité. Que dire ainsi de l’extraordinaire conception de la chaise Buttefly qui évoque un papillon ? Jusqu’à la fin de sa vie, Ninna Ditzel reste active. En 1999 par exemple, pour le centenaire du fabricant danois Getama, elle développe une série de meubles destinés à réaménager l’intérieur d’une composée d’un canapé et d’un fauteuil. Reconnue internationalement, Nanna Ditzel symbolise un design élégant, distinctif et de qualité. Elle reste aujourd’hui l’un des designers les plus acclamés du Danemark.

Crédit photo : Core77
Paire de chaises « Butterfly », design Nanna Ditzel, 1990. Une chaise étonnante découpée dans un seul panneau de fibres de bois plié de 2 mm d’épaisseur et soutenue par 6 pieds qui évoquent les pattes d’un papillon !
Crédit photo : Getama
Miroir et coiffeuse « Joy », design Nanna Ditzel pour Getama. Le miroir de maquillage et la coiffeuse Joy ont été conçus pour répondre à une exigence pratique. Un ensemble au design fonctionnel et intemporel.
Crédit photo : Getama
Banc pour la collection d’intérieur « Joy », design Nanna Ditzel pour Getama, 1999.
Crédit photo : Getama
Fauteuils série « Mondial », design : Nanna Ditzel pour Getama, 2000.

François Boutard