Se cultiver

Pierre Cardin : le couturier qui habillait les intérieurs

Pierre Cardin (1922-2020) fut un pionnier de la mode et un des plus grands couturiers français. Ce que l’on sait moins, c’est que l’homme d’affaires français d’origine italienne a aussi exercé son talent comme designer de meubles, à partir des années 1970. 3 ans avant son décès, en 2017, à l’occasion du Salon du Meuble de Milan, la Galerie de Carla Sozzani du concept store 10 Corso Como avait présenté une rétrospective des créations design de Pierre Cardin, pour la 1ère fois présentées avec une sélection de modèles Haute Couture iconiques de sa célèbre marque. Une très belle exposition et un hommage appuyé au talent créatif de Monsieur Cardin. Dans cet article, nous revenons sur l’histoire du designer Pierre Cardin, avec un aperçu de ses plus belles créations.


Pierre Cardin en 2017 à l’occasion de l’exposition « Les Sculptures Utilitaires » organisée par la Galerie Carla Sozzani à Milan.
© Galerie Carla Sozani, Milan.

Vue de l’exposition « Les Sculptures Utilitaires », consacrée aux pièces de mobilier design réalisées par Pierre Cardin.
© Ilvio Gallo – courtesy Galleria Carla Sozzani, Milan

Signalons tout d’abord que Pierre Cardin a eu très tôt l’envie de dessiner des meubles. Ce qu’il fait au début des années 1930, il a alors seulement 8 ans. Il faudra attendre 40 ans avant de le voir réaliser ses premières pièces… Le sens de la forme, c’est ce qui passionne ce créateur boulimique qui emploie volontiers le terme de design lorsqu’il parle de la mode : « Le design de mode est si diversifié. Il n’a pas d’identité claire comme avant avec Balenciaga, Chanel, Cardin, Courreges. »

Vers la fin des années 1970, Pierre Cardin collabore avec l’éditeur Steiner qui lance de nouvelles gammes de mobilier, notamment de nombreuses assises avec un objectif : remettre au centre du jeu la France dans la création de meubles design. Malheureusement, les différentes collections créées n’auront pas le succès escompté, malgré le succès critique de la presse. Mais l’épisode Steiner est intéressant, car il montre le savoir-faire de Cardin qui allie dans ses créations, luxe, savoir-faire et audace. Le couturier déjà renommé internationalement est aussi très à l’aise dans la conception de meubles.

On perçoit le goût du couturier pour les formes géométriques et futuristes

Une autre incursion dans le milieu du design industriel peu connue du grand public est son investissement dans la réalisation du bimoteur Westwind Jet pour la firme américaine Atlantic Aviation, en 1978. Cardin signe le design intérieur et la décoration extérieure du jet. À l’époque, le designer fait partie des personnalités françaises les plus connues aux Etats-Unis : en 1974, il est le 1er couturier à faire la couverture de Time Magazine, comme Raymond Loewy à une autre époque…


Pierre Cardin et le Westmind Jet de l’entreprise Atlantic Aviation. Il y réalise l’aménagement intérieur et la décoration extérieure.
©️Ohlalair

Pierre Cardin appose sa célèbre signature sur le Jet, il conçoit les rayures distinctives sur le fuselage extérieur de l’avion.
©️Ohlalair

Malgré la collaboration avec Steiner qui n’a pas répondu aux attentes de la marque, Pierre Cardin va employer son génie créatif dans un autre projet qui va faire de lui un designer reconnu au style bien distinctif. Toujours dans les années 70, il ouvre sa propre galerie baptisée Évolution et réalise ce qu’il sait faire de mieux : une production de meubles haute-couture…

Pierre Cardin démarre ainsi sa propre production de meubles stylisés et haut de gamme en 1977. Dans sa galerie, le créateur expose notamment les créations de Maria Pergay, Yonel Lebovici et Serge Manzon, mais également ses propres réalisations. Il s’oriente vers une production plus élitiste. Souvent, les meubles qu’il crée sont produits en série limitée (entre 8 et 10 exemplaires). Mais pour comprendre l’ADN des créations design du maestro, il est nécessaire de revenir au style « Cardin » qui a fait son succès et sa renommée dans l’univers de la haute-couture et du prêt-à-porter. 

Le mobilier créé par Pierre Cardin est en effet à l’image de ce que réalisa le styliste dans la mode. Pour commencer, Pierre Cardin n’a eu cesse d’expérimenter pour inventer le vêtement du futur. Dans les années 60, il puise son inspiration dans la conquête aérospatiale et crée la « mode cosmonaute », avec une touche colorée très « pop ». Surtout, il porte une attention aux courbes et aux formes, il façonne le vêtement comme s’il s’agissait d’une véritable sculpture… Il en fait de même avec le mobilier : il imagine et conçoit des meubles qui sont de véritables sculptures. Il aime d’ailleurs à dire : « C’est idiot de placer un meuble contre un mur […], si mes meubles sont recto verso, c’est pour être vus sous tous les angles. De dos comme de face. » 


Chaise Boa réalisée par Pierre Cardin qui n’est pas sans évoquer la Wiggle Side Chair de Frank Gerhy. Une véritable sculpture qui flotte dans l’espace…
©️ Pierre Cardin for me

Le style « Cardin » s’appuie sur un amour immodéré des formes géométriques et des courbes. Ses créations haute-couture révèlent des formes qui construisent des silhouettes géométriques à base de ronds et de triangles, ce qui donne à l’ensemble un certain volume sculptural. Le mobilier de la Ligne Cardin reflète assez bien cet esthétique : des meubles aux formes géométriques et aux courbes sensuelles et audacieuses qui sont de véritables sculptures que l’on peut contempler de devant et de derrière, dans un style très sobre.


 La fameuse chaise Boa et une pièce de prêt-à-porter, une similitude des formes…
©️ Good Moods.com

Une commode laquée aux formes géométriques signée Pierre Cardin à l’image de ses créations vestimentaires de formes trapézoïdales avec des matières brillantes, ici le vinyle.
©️ Good Moods.com

Console laquée de couleur jaune qui n’est pas sans rappeler les formes des modèles haute-couture réalisés par Pierre Cardin.
©️ Good Moods.com

Pour ses meubles sur-mesure, Pierre Cardin invente la collection « Sculptures Utilitaires » qui désignent des pièces de mobilier aux formes sculpturales sinueuses ou géométriques, très élégantes, aux volumes amples et qui ajoutent à leur fonction décorative celle de l’utilité. Ainsi, les sculptures de Pierre Cardin sont des meubles ou accessoires d’usage courant : commode, table, lampe, chaise, console, cabinet de rangement, etc.

Qu’ont-elles en commun ? Outre leur forme sculpturale léchée et futuriste, Pierre Cardin utilise des matériaux précieux (ébène, macassar, lapis lazuli), il aime à rendre les surfaces brillantes et lisses, c’est pourquoi beaucoup de pièces sont en bois laqué. Pierre Cardin fait appel à l’artisanat d’art passé comme l’ébénisterie (c’est un grand connaisseur de l’Art nouveau et l’Art déco). Les couleurs sont vives, « pop » avec un goût prononcé pour le vert que Cardin désigne comme la teinte du bien-être. On distingue aussi dans certaines pièces une influence japonisante. 

Depuis 2007, les Sculptures Utilitaires empruntent énormément aux formes de la faune et de la flore. Le style est resté le même, des pièces que l’on peut considérer comme de véritables œuvres d’art. Dans le livre Pierre Cardin, évolution (éd. Flammarion, 2006), le couturier déclarait à son auteur : « Je voulais faire des meubles comme des sculptures, à regarder sous tous les angles, à l’instar des corps que j’habille. »

François Boutard

Article cover : ©️ Proantic