Se cultiver

Quand les grandes verreries de Murano attirent les designers

Quand on parle de Murano, on évoque une des îles incontournables de Venise, mais aussi et surtout l’île des souffleurs de verre. Une tradition qui remonte pour être exact au XIIIe siècle lorsqu’en 1291, les fours furent interdits dans la Cité des Doges pour éviter tout risque d’embrasement des constructions en bois de la ville. Les maîtres verriers de Venise durent alors s’exiler sur la petite île de Murano.

Rapidement, ils devinrent reconnus pour l’excellence de leur production. La production verrière de Murano connut son apogée à la Renaissance avant de sombrer dans l’oubli. Il faudra attendre la fin du XIXe siècle et le début du XXe siècle pour voir le nom de Murano briller à nouveau, avant qu’il ne s’exporte dans le monde entier au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale. Les grandes verreries de l’île doivent en partie ce développement aux grands créateurs et designers qui s’essayèrent à la technique du soufflage de verre pour produire des pièces d’exception, aujourd’hui très prisées des collectionneurs de design.

Bien avant le XXe siècle et encore de nos jours, la verrerie à Murano est avant tout une histoire de famille. Au début des années 1930, de grandes maisons verrières commencer seulement à collaborer avec des artistes/créateurs. Car, bien souvent, ce sont les maîtres verriers des grandes familles qui conçoivent et élaborent les modèles.

Description : Une image contenant très coloré, alimentation, cerf-volant

Description générée automatiquement
Vase réalisé par Ercole Barovier (1889-1994), pour la Maison Barovier. Ercole Barovier, descendant d’une famille renommée de maîtres-verriers, réalisera pendant sa carrière près de 25.000 objets, dont les croquis sont tous conservés au sein de l’entreprise, aujourd’hui dénommée Barovier & Toso.
Description : Une image contenant table, sombre, assis, noir

Description générée automatiquement
Sculpture en verre soufflé, Ercole Barovier, 1928. Grand créateur, Ercole Barovier créait des pièces d’une grande élégance, comme cet ours réalisé avec beaucoup de finesse. Dessinateur et chimiste de formation, Ercole Barovier a beaucoup expérimenté tout au long de sa vie.

Localement, les premiers grands créateurs sont Vittorio Zecchin (artiste, 1878-1947) et Napoleone Martinuzzi (sculpteur, entrepreneur et designer, directeur du Musée du Verre de Murano, 1892-1977). Puis, citons Carlo Scarpa (1906-1978) designer et architecte dont l’œuvre est reconnue internationalement. Ce dernier est important dans l’histoire du verre de Murano puisqu’il sera un compagnon de longue route de Paolo Venini (1895-1959), qui confonde en 1921 avec Giacomo Cappellin l’une des plus grandes verreries de Murano, aujourd’hui Venini. L’artiste vénitien Vittorio Zecchin sera lui le 1er directeur artistique de Venini, à l’époque la Vetri Soffiati Cappellin Venini & C.

Description : Une image contenant table, bleu, assis, vase

Description générée automatiquement
Vase Veronese en verre bleu, réalisation Vittorio Zecchin. Le modèle Véronèse est la 1ère pièce importante dans l’histoire de Venini.
Description : Une image contenant neige, skiant, tenant, noir

Description générée automatiquement
Eléphant, sculpture en verre de Murano pour Venini, design Napoleone Martinuzzi, 1930. Très inventif, Martinuzzi lance en 1929 ses premiers animaux drôles en verre qui ne passent pas inaperçus. Il gagne avec le Grand Prix à l’Exposition Internationale d’Art Moderne de Barcelone.
Description : Une image contenant intérieur, table, rouge, assis

Description générée automatiquement
Vase de la série « Mezza Filigrana sommersa », design Carlo Scarpa, Maison Venini, vers 1934. Vase en verre transparent ovale avec des décorations en filigrane rouge, subtile et élégant.
Description : Une image contenant intérieur, assis, table, vert

Description générée automatiquement
Vase « Battuto » Bicolore, design Carlo Scarpa pour Venini, 1940. Le dessus vert texturé “battuto” et la couche ondulée et rouge foncé de la base sont fusionnés en utilisant la technique “incalmo”, une méthode ancienne remontant aux XVIe-XVIIe siècles. Contraste de couleur magnifique !

La maison Venini, plus que d’autres dynasties verrières familiales comme Barovier & Toso (la plus ancienne puisque la famille Barovier travaille le verre depuis 1295 !) ou Seguso, va multiplier les collaborations avec des designers. En ce sens, elle est la plus audacieuse et moderne, comprenant assez vite l’importance d’une direction artistique. Napoleone Martinuzzi qui en prend la direction artistique en 1925, donnera cet élan moderniste en lançant, en plus des vases originels, des animaux, des fleurs et fruits stylisés, ainsi qu’une large gamme de luminaires.

Description : Une image contenant plante, intérieur, rouge, vase

Description générée automatiquement
Plantes grasses en verre de Murano de Napoleone Martinuzzi. Une des productions les plus originales du sculpteur.

De l’entre-deux-guerres jusqu’à la fin des années 1950, Venini va faire venir à La Fornace, le bâtiment dans lequel sont réunis les fours et, par extension, l’ensemble de l’activité du verrier, de nombreux créateurs et designers dont : Tyra Lundgren (sculptrice et céramiste, 1897-1979), Ken Scott (peintre, 1906-1993), Fulvio Bianconi (graphiste, 1915-1996), Tomaso Buzzi (architecte, 1900-1981) et la légende vivante du design italien Gio Ponti (1881-1979).

Grive sculptée en verre soufflé de Murano, modèle 2676, design : Tyra Lundgren pour Venini, 1938. Suédoise, Tyra Lundgren a commencé avec succès dans la céramique, avec des œuvres présentées à la Biennale de Venise et à la Triennale de Milan. Puis dans les 1930, elle revient à la verrerie et est remarquée par Paolo Venini. Elle démarre alors une collaboration à partir de 1937 avec Venini.
Description : Une image contenant assis, noir, sombre, chapeau

Description générée automatiquement
Pour Venini, Tyra Lundgren créa une œuvre emblématique : une légendaire coupe en forme de feuille.
Vase Fazzoletto, design : Fulvio Bianconi pour Venini, 1949. Ce vase « mouchoir », en référence à une jupe soulevée par le vent, est une des icônes de la maison Venini. La pièce est réalisée avec la technique de l’Opaline pour obtenir un verre d’opale.
Poisson en verre de Murano, vert olive soufflé à la main, design : Ken Scott pour Venini, vers 1950. Le peintre américain Ken Scott est notamment connu pour avoir dessiné des poissons pour Venini.
Description : Une image contenant intérieur, table, assis, blanc

Description générée automatiquement
2 bouteilles créées par Gio Ponti, série Morandiane (1946-1950) pour Venini. 3 bouteilles et 1 verseuse créée par Venini. Fluidité et élégance ont rendez-vous.
Description : Une image contenant vert, assis, table, bouteille

Description générée automatiquement
Légende : Bouteille Crinoline, design Gio Ponti pour Venini, 1946-1950. Une véritable œuvre d’art qui joue sur le contraste entre la transparence du verre et des couleurs saturées.

Rapidement, Venini se taille une réputation internationale. La maison vénitienne expose dans le monde entier, remporte de nombreux prix, à la prestigieuse Triennale de Milan notamment, durant laquelle elle présente régulièrement des nouveautés techniques (fers forgés, tissus, granulaires et murrines). Désormais, c’est Venini qui attire à elle les plus grands créateurs et designers, désireux de s’attaquer à l’épreuve du feu à La Fornace. En 1951, le célèbre architecte américain Frank Lloyd Wright se déplace même en personne pour visiter la fabrique, il y reviendra en 1957.

Parmi les plus grands créateurs venus collaborer sur place chez Venini, les plus grandes figures italiennes du design de l’époque bien sûr, telles que : Franco Albini (1905-1977), Piero Fornasetti (1913-1988), Gae Aulenti (1927-2012), Alessandro Mendini (1931-2019), Massimo Vignelli (1931-2014), Tobia Scarpa (le fils de Carlo, 1935), et le grand Ettore Sottsass (1917-2007). Mais aussi des créateurs étrangers comme le designer et sculpteur finlandais Tapio Wirkkala (1915-1985). Venini engagera aussi par la suite des collaborations avec des figures américaines : le tisserand de Philadelphie Thomas Stearns, les designers américains Charles Tissot Lyn, Richard Marquis (1945), Philip Baldwin (1947), et même des designers scandinaves (Owe Thorssen et Brigitta Karlsson)

.

Description : Une image contenant assis, orange, en bois, petit

Description générée automatiquement
Lampe de bureau Fungo en verre de Murano par Massimo Vignelli pour Venini, années 1950. Le designer obtiendra le Compasso d’Oro pour sa série Lampes 4000, toujours pour Venini.
Description : Une image contenant intérieur, assis, table, orange

Description générée automatiquement
Lampe de bureau Fungo en verre de Murano par Massimo Vignelli pour Venini, détail, années 1950
Description : Une image contenant tasse, shaker, intérieur, arts de la table

Description générée automatiquement
Vase monté en verre Venini et métal Christofle, conçu par Massimo Vignelli. En 1963, Vignelli créait La série Christofle, verres gravés Venini et d’argents Christofle.
Description : Une image contenant bouteille, tasse, verre

Description générée automatiquement
Ensemble de 3 vases en verre de murano teintés Nero-Lattimo Occhi, design : Tobia Scarpa pour Venini, vers 1960.
Description : Une image contenant alimentation, table, assis, bouteille

Description générée automatiquement
Tapio Wirkkala, Bulles, vases pour Venini, 1966.
Description : Une image contenant table, intérieur, verre, assis

Description générée automatiquement
Bouteilles Uppsala, design Owe Thorssen & Brigitta Karlsson pour Venini, vers 1980.
Description : Une image contenant bouteille

Description générée automatiquement
Vase série Berito, en verre Latimo pour Venini, design Alessandro Mendini, 1988. Lattimo est un verre blanc opaque, inventé à Murano au milieu du XVe.
Description : Une image contenant table, assis, rouge, guichet

Description générée automatiquement
À gauche vase Yemen de Ettore Sottsass en verre soufflé de Murano pour Venini, 1994. On reconnaît le style « totems » de Sottsass. À droite, le vase Oman également créé par Sottsass, en verre soufflé et travaillé à la main avec la technique OPALINI.

Même si Venini a vu le meilleur du design italien souffler dans ses verres, on ne peut résumer la verrerie d’art au seul nom de Venini à Murano. Honneur à la plus ancienne verrerie : Barovier & Toso, 9 siècles d’existence, descendante des familles des maîtres verriers Barovier et Toso qui s’associèrent dans une même entreprise en 1936. De nombreux modèles sont conçus et réalisés par Ercole Barovier (1889-1994), la grande figure du XXe siècle de la marque.

Autre famille importante à Murano : les Seguso, dont l’activité verrière remonte à 1397 et qui aujourd’hui existe toujours. Antonio Seguso (1884-1965) et ses fils, dont Archimède Seguso (1909-1999), vont œuvrer tout au long de leurs vies pour remettre en lumière l’excellence de la verrerie de Murano. En 1932, Antonio Seguso (1884-1965) et ses fils, avec Napoleone Barovier (1881-1957) et Luigi Olimpio Ferro, fondent la Seguso Vetri d’Arte. Techniquement très habile comme son père Antonio, Archimède Seguso fera la renommée de Seguso Vetri d’Arte. Le designer Flavio Poli (1900-1984) sera un temps directeur artistique de l’entreprise et insufflera créativité et originalité à la marque.

Description : Une image contenant petit, assis, homme, complet

Description générée automatiquement
Archimède Seguso, sculpture en verre soufflé de Murano, 1970. Une pièce magnifique qui témoigne du talent d’Archimède Seguso dans l’utilisation d’une gamme chromatique extrêmement intense.
Description : Une image contenant bleu, vase, intérieur, table

Description générée automatiquement
Archimède Seguso, prototype de vase réalisé pour Missoni, vers 1980.
Description : Une image contenant verre, alimentation, tasse

Description générée automatiquement
En 1954, la Seguso Vetri d’Arte remporte le Compasso d’Oro pour le vase « Blu Rubino » conçu par Flavio Poli. Le jury récompense la technicité du modèle composé de plusieurs couches de verre superposées (verre sommerso, ou immergé).

Enfin, parmi les grandes verreries de Murano du XXe siècle disparues ou toujours existantes, il convient de citer les maisons Salviati, A.V.E.M. (Arte Vetraria Muranese), Romano Mazzega, La Murrina, Livio Seguso, Lino Tagliapietra, et Rag. Aureliano Toso. Parmi les designers venus travaillés pour ces maisons, citons notamment Dino Mertens (1894-1970), qui fut le directeur artistique de Aureliano Toso, Sergio Asti (1926) chez Salviati, Luciano Gaspari (1913-2007) directeur artistique historique de Salviati…

Aujourd’hui, Murano reste fréquentée par le gotha des arts, du design et de l’architecture, séduit par un univers à nul autre pareil pour celui qui sait dompter le feu, la matière et la couleur.

Description : Une image contenant vase, intérieur, assis, petit

Description générée automatiquement
Vase Marco au catalogue de la Maison Salviati, le design a été réalisé en 1962 par Sergio Asti pour Salviati. Une pièce iconique, techniquement sophistiquée, et qui remporta le prix Compasso d’Oro en 1962.